DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Baseball: la MLB à l'heure des méga-contrats et des remises en question

Baseball: la MLB à l'heure des méga-contrats et des remises en question
Taille du texte Aa Aa

Quatre cent trente millions de dollars sur douze ans pour Mike Trout, 330 millions sur treize ans pour Bryce Harper: si deux de ses stars ont signé des contrats mirobolants, la Ligue majeure de baseball (MLB) est affaiblie avant sa saison 2019, qui débute jeudi.

En prolongeant avec les Los Angeles Angels jusqu'en... 2030, Trout est devenu à 27 ans le joueur de baseball le mieux payé de l'histoire et a signé le contrat le plus rémunérateur du sport professionnel nord-américain.

Il a battu le record établi quelques jours plus tôt par Harper, recruté par Philadelphie, qui, lui-même, avait dépassé les contrats XXL de Nolan Arenado avec Colorado (260 M USD sur huit ans) et de Manny Machado avec San Diego (300 M USD sur dix ans).

Ces chiffres ont de quoi donner le tournis et... surprendre, car la MLB ne vit pas, à la différence de ses rivales de la NBA (basket) et de la NFL (football américain), une période de prospérité sans précédent.

Comme les autres grands championnats professionnels nord-américains, la MLB peut mener grand train grâce à la progression des droits TV, sa principale ressource financière.

- Recul des audiences TV -

En novembre dernier, elle a prolongé son partenariat avec le groupe audiovisuel Fox jusqu'en 2028 pour un montant global de 5,1 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros), qui va lui rapporter 728 millions par an, contre 525 actuellement.

Mais les propriétaires des 30 équipes qui composent la MLB et qui reçoivent une grosse partie de ces droits TV sont inquiets.

En 2018, pour la première fois en quinze ans, la fréquentation globale du championnat est tombée sous le seuil de 70 millions de spectateurs, soit 28.830 spectateurs par match en moyenne, un recul de 4% sur un an.

Les audiences TV ne vont pas mieux. Pour les World Series 2018, la grande finale remportée par les Boston Red Sox face aux Los Angeles Dodgers (4-1), le nombre moyen de téléspectateurs s'est replié de 10% sur un an!

Toutes les chaînes de télévision et tous les types de programmes sont confrontés à la même problématique.

Mais le baseball souffre en plus d'un calendrier démentiel, avec 162 matches de saison régulière par équipe, et de la longueur de ses matches, 3 heures en moyenne en 2018.

Sans compter que les matches sont parfois monotones, à cause notamment des lanceurs qui n'ont jamais été aussi efficaces.

- Menaces de grève ? -

En 2018, pour la première fois dans l'histoire de la MLB, il y a eu plus de strike-outs (joueur éliminé par un lanceur après trois lancers, 41.207) que de hits (coup sûr qui permet à un batteur d'atteindre une base, 41.019).

Dans le même temps, le nombre de home-runs, l'action-phare du baseball comme le dunk en basket, a reculé de 9% par rapport à 2017 (5.585 contre 6.105).

La MLB tente de réagir avec des "mesurettes" pour réduire la durée des matches, comme les réductions du nombre de temps morts et de l'intervalle entre deux "innings" (manches).

Mais son problème le plus urgent à régler pourrait venir de... ses joueurs.

Si les stars n'ont jamais été aussi bien payées, le gros de leurs coéquipiers dénoncent des contrats revus à la baisse et signés de plus en plus tardivement, et des propriétaires cherchant avant tout à s'enrichir.

Et ils ont un moyen de pression: leur convention collective, qui régit le fonctionnement de chaque grand championnat nord-américain, dont les salaires et la répartition des droits TV, expire fin 2021.

En cas d'échec des négociations qui viennent tout juste de débuter, ils pourraient faire grève et provoquer l'annulation, totale ou partielle, d'une saison, comme c'est arrivé à huit reprises entre 1972 et 1995.

Les dix derniers vainqueurs des World Series, la finale de la Ligue majeure de baseball (MLB):

2018: Boston Red Sox

2017: Houston Astros

2016: Chicago Cubs

2015: Kansas City Royals

2014: San Francisco Giants

2013: Boston Red Sox

2012: San Francisco Giants

2011: Saint-Louis Cardinals

2010: San Francisco Giants

2009: New York Yankees

Les équipes les plus titrées (année du dernier titre entre parenthèses):

1. New York Yankees 27 (2009)

2. Saint-Louis Cardinals 12 (2011)

3. Oakland Athletics 9 (1989)

. Boston Red Sox 9 (2018)

5. San Francisco Giants 8 (2014)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.