DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: Messi décante le derby, le Barça cavale en tête

Espagne: Messi décante le derby, le Barça cavale en tête
Taille du texte Aa Aa

Qu'a-t-il encore inventé ? Lionel Messi, auteur d'un doublé dont un improbable coup franc en feuille morte, a permis au FC Barcelone de dompter son voisin l'Espanyol (2-0) pour se rapprocher un peu plus du titre, samedi pour la 29e journée du Championnat d'Espagne.

Dans un derby fermé et crispé au Camp Nou, le capitaine blaugrana a décanté la rencontre d'un coup franc façon panenka, avec l'aide involontaire du capitaine adverse Victor Sanchez qui l'a dévié au fond de la tête en prenant son propre gardien à contre pied (71e). Puis "La Puce" a clos le score en contre sur une offrande du Brésilien Malcom (89e).

Ces deux buts, les 30e et 31e de Messi cette saison en Liga, ont suffi au bonheur du Barça et du petit attaquant argentin, titulaire malgré une pubalgie tenace et bien plus fringant avec le Barça qu'avec sa sélection, ce qui lui a valu beaucoup de critiques au pays...

"Messi est le même joueur, qu'il joue dans une équipe ou une autre. Il serait le même s'il jouait en Australie", l'a défendu son entraîneur Ernesto Valverde. "Tout cela, ce sont des questions personnelles pour lui, pour sa sélection et son pays. Nous, nous sommes enchantés de l'avoir, c'est un luxe pour moi de l'entraîner."

Au classement, le leader Barcelone (1er, 69 pts) conserve 10 longueurs d'avance sur son dauphin l'Atlético Madrid (2e, 59 pts), qui a corrigé Alavés (5e, 44 pts) 4-0 dans la soirée en faisant le break dès le premier quart d'heure grâce à une somptueuse frappe enroulée depuis l'extérieur de la surface de Diego Costa après l'ouverture du score de Saul Niguez (5e).

Relégué provisoirement à 5 points de ses rivaux "colchoneros", le Real Madrid (3e, 54 pts) reçoit la lanterne rouge Huesca dimanche, et Getafe (4e, 46 pts) a perdu gros en chutant dans un autre derby, celui de la banlieue sud de Madrid, face à Leganés (2-0).

- Toile d'araignée -

A Barcelone, la querelle de voisinage entre "Culés" du Barça et "Pericos" de l'Espanyol a longtemps manqué de rythme, jusqu'à ce que Messi fasse la différence.

Titulaire malgré ces douleurs pubiennes chroniques, qu'il traîne depuis fin 2018, le quintuple Ballon d'Or a donné le tournis à la défense adverse, comme sur ce dribble déroutant devant Marc Roca qui en a perdu l'équilibre (4e).

Mais la toile d'araignée tissée par l'Espanyol, avec une défense à cinq, a longtemps ralenti le jeu blaugrana.

Pour animer un peu un match qui ronronnait, il a fallu attendre l'entrée côté Espanyol de la star chinoise Wu Lei (63e), une icône dans son pays qui a offert au modeste club barcelonais une forte exposition médiatique et marketing pour tenter de sortir de l'ombre du Barça.

- Messi fait basculer le match -

Le duel annoncé entre le premier Chinois à avoir inscrit un but en Liga et le meilleur buteur de l'histoire de la compétition a néanmoins tourné court: Wu Lei s'est très peu mis en évidence, comme lorsqu'il a été devancé par un Clément Lenglet impressionnant (78e), tandis que Messi a fait basculer le match.

C'est lui, au bout d'un slalom, qui a obtenu un coup franc à quelques centimètres de la surface. Et c'est lui qui a improvisé cette feuille morte, décisive grâce à la mésentente de ses adversaires (71e).

"Je n'avais pas la moindre idée qu'il frapperait comme ça, je dois l'admettre", a souri Valverde. "Tout est de son fait. Il n'a pas eu besoin de mon avis et il a marqué."

Sacré contraste avec le Messi impuissant de l'équipe d'Argentine, battue en amical la semaine dernière par le Venezuela (3-1), ou avec le Messi agacé des critiques reçues au pays et qui hausse inhabituellement la voix dans une émission de radio argentine...

Bref, dans une semaine décisive pour le titre en Liga, le Barça a négocié le premier écueil. Reste un périlleux déplacement à Villarreal mardi pour la 30e journée, puis la réception de l'Atlético samedi prochain, où l'inévitable Messi aura peut-être l'occasion de donner le coup de grâce à la concurrence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.