EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Mexique : Trump veut fermer la frontière dès cette semaine

Mexique : Trump veut fermer la frontière dès cette semaine
Tous droits réservés REUTERS/Jorge Duenes
Tous droits réservés REUTERS/Jorge Duenes
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain avait déjà lancé un ultimatum aux Mexicains en décembre dernier avant de se raviser étant donné le coût d'une telle mesure pour l'économie américaine.

PUBLICITÉ

Le ton est de nouveau monté d'un cran entre Donald Trump et les autorités mexicaines.

Le président américain a menacé vendredi de fermer une partie de la frontière dès cette semaine afin d'obliger le Mexique à agir plus efficacement contre l'immigration illégale. En décembre dernier Donald Trump avait déjà lancé un ultimatum aux Mexicains avant de se raviser. Il semble désormais déterminé.

Donald Trump : "Le Mexique va devoir faire quelque chose, sinon je vais fermer la frontière. Avec un déficit comme celui que nous avons avec le Mexique la fermeture de la frontière serait bénéfique. Lorsque vous fermez la frontière, vous empêchez également l'entrée d'un grand nombre de drogues."

"Je ne vais pas commencer à me disputer à ce sujet", a répondu vendredi Andrés Manuel López Obrador, le président mexicain. "Je vais être très prudent pour un certain nombre de circonstances et notamment parce que nous voulons entretenir de très bonnes relations avec le gouvernement des États-Unis."

Le ministre des Affaires étrangères mexicain a été plus direct : "le Mexique n'agit pas sous la menace", a fait savoir Marcelo Ebrard. Et de rappeler que plus d'un million d'Américains vivaient au Mexique.

Coutumier des menaces Donald Trump est aussi parti en croisade contre le Parlement américain qui a refusé le financement de la construction d'un mur le long de la frontière.

Depuis, il a depuis décrété une "urgence nationale" afin de contourner la Chambre des représentants et le Sénat pour débloquer les fonds nécessaires à la construction de l'édifice controversé promis durant sa campagne.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Balançoires sans frontières : trait d'union entre le Mexique et les Etats-Unis

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention