DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de la Ligue: Strasbourg en liesse fête ses "héros"

Taille du texte Aa Aa

"On est les champions! Merci les Bleus!": Strasbourg était en liesse dimanche pour célébrer ses "héros" du Racing qui ont arraché samedi la troisième Coupe de la Ligue de l'histoire du club face à Guingamp.

Sous un ciel bleu et une température idéale, quelque 5.500 personnes (selon la préfecture) se sont massées pendant près d'une heure en centre-ville, sur une place Kléber transformée en "fan zone", pour acclamer les joueurs, réunis sur un podium dressé pour l'occasion.

Sous une pluie de confettis bleus et blancs -- les couleurs du club alsacien --, ils ont présenté le trophée doré tant convoité, avant que les supporters, dont beaucoup avaient revêtu le maillot bleu du Racing, ne scandent "merci les bleus!" et chantent le traditionnel "We are the champions" du groupe britannique Queen.

"Je suis très heureux, très fier de mon équipe. C'est un moment magnifique, on va continuer comme ça", a lancé à la foule Stefan Mitrovic, le capitaine strasbourgeois.

- "Ville lumière" -

"J'espère que vous allez continuer à faire vibrer ce club", a renchéri le milieu de terrain Dimitri Liénard, auteur d'une "panenka" osée -- et réussie -- lors des tirs au but, avant que Kenny Lala, Youssouf Fofana et Nuno Da Costa ne "chauffent" le public en entonnant leur chant de vestiaire -- "Oh putain ça va chier" --, repris en choeur par la foule.

Auparavant, les joueurs avaient été reçus par le maire Roland Ries dans la cour d'honneur de l'hôtel de ville. "Nous n'avons jamais failli et notre objectif était que ce club soit au plus haut niveau. Il l'est aujourd'hui", a déclaré l'édile, qui a dit avoir "versé quelques larmes" après la victoire.

Bingourou Kamara, le gardien qui a assuré la victoire lors de la séance des tirs au but (0-0 après prolongation, 4-1 aux tirs au but), jubilait: "On est tous heureux et très fiers (…) On essaie de partager ça avec tout le monde (…) même si on n'a eu qu'une trentaine de minutes de sommeil!".

"Faut fêter, faut profiter (…) dans quelques semaines, quelques mois, peut-être qu'on réalisera qu'on a fait quelque chose de grand pour la ville de Strasbourg", a-t-il ajouté.

Président du club et acteur majeur de sa reconstruction, Marc Keller a rappelé le douloureux souvenir du récent attentat contre le marché de Noël: "Au mois de décembre, les Strasbourgeois se sont réunis place Kléber (...) Strasbourg est une ville de lumière, je préfère la voir cet après-midi plutôt qu'au mois de décembre", a-t-il dit, applaudi par les quelque 200 personnes réunies dans la cour d'honneur de l'hôtel de ville, en saluant la mémoire des victimes (5 morts, 11 blessés).

Arrivés en début d'après-midi de Lille dans un TGV spécialement affrété, les joueurs avaient été acclamés à leur arrivée en gare de Strasbourg par environ 200 supporters.

- "Nos héros!" -

"On est là pour accueillir nos joueurs, nos héros. C'est vraiment un très, très beau match qu'ils ont fait jusqu'à la dernière minute", a déclaré Thierry Ernst, un fan du Racing de 33 ans.

"J'y croyais dur comme fer. On sait très bien que quand le Racing va en finale, on gagne toutes les finales!", a jubilé le trentenaire.

"Je suis fan depuis plus de 30 ans, et ça, ça fait vraiment chaud au cœur", a abondé Yves Helfer, 55 ans, venu "faire la fête avec les joueurs".

Pour la finale organisée dans le nouveau stade de Lille, à Villeneuve-d'Ascq, quelque 25.000 supporters alsaciens avaient fait le déplacement.

Porté par sa marée bleue et blanche, le Racing a remporté la troisième Coupe de la Ligue de son histoire, après 1997 et 2005. Un titre qui confirme le renouveau du club, qui a patiemment regrimpé ces dernières années tous les échelons, depuis la 5e division... jusqu'à la Ligue 1.

Ce succès offre aux Alsaciens un billet pour le 2e tour de qualification en Ligue Europa dès cet été.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.