DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Danemark : pour moins de divorces à la légère

Danemark : pour moins de divorces à la légère
Taille du texte Aa Aa

Le Danemark a la réputation d'être l'un des pays les plus heureux du monde - Mais il connaît aussi le plus fort taux de divorce d'Europe occidentale ; près d'un mariage sur deux l'année dernière. Alors le parlement a décidé de mettre en place un test obligatoire pour les candidats au divorce qui ont des enfants mineurs.

Le Professeur Gert Martin Hald, de l'Université de Copenhague, co-développeur du projet, déclare : "L'intention n’est pas de faire en sorte qu’ils restent mariés, mais bien de les placer dans une meilleure position. C’est donc une formation qui dure entre une demi-heure et 15 heures, selon l’aide dont vous avez besoin. Vous pouvez vraiment le faire à votre rythme. Elle est spécialement conçue pour contrer les effets psychologiques et physiologiques néfastes du divorce. Et elle a été testée, elle repose sur des preuves - nous savons qu'elle fonctionne."

Jusqu'à présent très facile et expéditif, le divorce à la danoise devient plus long et plus contraignant. le nouveau test oblige les futurs divorcés à réfléchir à deux fois à leur décision mais surtout à préparer l'après divorce.

Pernille Rosenkrantz-Theil, est députée social-démocrate danoise (et divorcée elle aussi) : "C'est difficile en tant que parent. Beaucoup de questions se posent. Comment parler du divorce avec les enfants? Comment pouvez-vous dire à un enfant de 5 ans que papa et maman sont en train de se séparer ? Alors beaucoup de questions se posent. Et nous ne sommes pas très habiles à traiter ces questions dans le monde occidental, ou ailleurs dans le monde. le divorce aujourd'hui, c'est une question juridique entre les adultes, un système, mais les parents quoi vont divorcer n'ont jamais vraiment été aidés".

Le test a fait ses preuves : Plusieurs centaines de couples l'ont fait et les résultats montrent un bien-être social et professionnel amélioré par rapport aux couples ne l'ayant pas suivi. Le gouvernement danois entend aussi créer des centres d'accueil spéciaux pleinement consacrés au bien-être de l'enfant.