Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Grand Prix d'Antalya : la journée des outsiders

Grand Prix d'Antalya : la journée des outsiders
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une vingtaine de jeunes Syriens ont pu assister à la deuxième journée du grand prix d'Antalya, journée marquée par la victoire du Sud-coréen, Changrim An dans la catégorie des -73 kg. Le champion du monde domine son rival de toujours, Rustam Orujov. An reçoit sa médaille des mains du président de la fédération en personne, Marius Vizer.

"Je ne ressens pas la pression d'être champion du monde, parce que je veux être champion olympique. Je veux le badge doré, je suis un homme de défis.".

Maylin Del Toro Carvajal est elle la femme du jour après son titre chez les -63 kg, une attaque bien placée qui a suffi à déstabiliser la Chinoise Jing Tang;

Le jeune Géorgien Luka Maisuradze s'est lui débarrassé de l'Italien Christian Parlati en finale des -81kg, son premier titre sur le World Judo Tour.

Belle performance pour une étoile en devenir, Elisavet Teltsidou. La Grecque s'offre le scalp de la récente lauréate du Masters, la Brésilienne Maria Portela. Un ippon colossal qui offre une première breloque en or sur le circuit à son pays depuis cinq ans.

“Ma tactique contre Maria Portela était de rester forte, parce qu'elle est costaude. J'ai donc essayé de tenir, de ne pas faire d'erruer, de me méfier de son expérience."

On se quitte avec notre geste du jour, signé Rustam Orujov lors de sa demi-finale contre Lechi Ediev. Un superbe makikomi, synonyme d'ippon.