DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Maracineanu répond à Kanner et défend un budget "sincère"

Taille du texte Aa Aa

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a défendu mardi son budget, "sincère" et sans "dépenses gonflées", répondant à son prédécesseur Patrick Kanner qui l'a accusée la veille d'être un "ministre fossoyeur".

"C'est une attaque politicienne", "mensongère et facile à faire", a-t-elle rétorqué sur France Info.

Roxana Maracineanu a réaffirmé que la baisse de ce budget, de 481 à 466 millions d'euros entre 2018 et 2019, cachait en fait des dépenses surévaluées lors de l'exercice précédent et qu'il s'agissait d'un "budget sincère", où elle avait pu dégager "55 millions d'euros de mesures nouvelles".

"En particulier aux sports on a découvert des lignes gonflées jusqu'à 10 fois par rapport aux dépenses réelles, on disait on va avoir besoin d'argent et puis finalement cet argent-là n'était pas utilisé", a-t-elle assuré.

La ministre a aussi réaffirmé et défendu son plan pour que les fédérations prennent en charge à l'avenir les 1.600 cadres d'Etat qui travaillent en leur sein, moyennant davantage de subventions publiques. Ce projet inquiète de nombreuses fédérations, qui craignent de voir le dispositif fragilisé à un an des Jeux olympiques de Tokyo-2020 et à cinq ans de Paris-2024.

"Les fédérations à l'étranger sont très surprises, y compris les ministères des autres pays, de découvrir qu'en France on a 1.600 personnes payées par l'Etat, fonctionnaires d'Etat, mises à disposition des fédérations gratuitement", a-t-elle déclaré.

"La réforme que j'engage aujourd'hui, c'est d'aller vers une plus grande autonomie des fédérations", "sur le plan sportif mais aussi sur le plan du développement des politiques sportives", a-t-elle expliqué.

"Il est hors de question de supprimer ces postes. Ces gens-là vont rester dans le même métier qu'ils font aujourd'hui mais simplement ils vont être payés par les fédérations, avec une compensation du ministère des Sports", a-t-elle réaffirmé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.