DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

GP de Chine: Bottas affirme la domination des Mercedes

GP de Chine: Bottas affirme la domination des Mercedes
Taille du texte Aa Aa

Valtteri Bottas (Mercedes) a affirmé samedi l'avantage des Mercedes sur les Ferrari en s'emparant de la pole position pour le Grand Prix de Chine dimanche devant son coéquipier Lewis Hamilton.

Le Finlandais a également pris un petit ascendant psychologique sur le Britannique qu'il devance d'un seul point actuellement au Championnat du monde de F1 après deux épreuves.

Pour le 1000e Grand Prix de l'histoire de la F1, Ferrari -- la seule écurie à avoir participé à toutes les éditions -- n'a pu faire mieux que 3e avec Sebastian Vettel et 4e avec Charles Leclerc.

Le quadruple champion du monde allemand semble toutefois avoir repris un peu la main face au Monégasque qui l'avait dominé il y a quinze jours à Bahreïn mais ne l'a précédé que de 17 millièmes.

Après les déboires mécaniques rencontrés par Leclerc à Bahreïn, qui l'avaient privé de la victoire et permis aux Mercedes de réaliser un doublé avec Hamilton devant Bottas, les Ferrari n'ont pu contrer les flèches d'argent à Shanghai.

"Je me sentais déjà très bien dans la voiture ce matin aux essais libres", a souligné Valtteri Bottas. "Mon dernier tour a été bon même s'il ne correspondait pas tout à fait à ce que je voulais faire mais cela a été suffisant pour réaliser la pole position", a-t-il précisé, reconnaissant que son coéquipier était "très proche" à 23 millièmes de seconde.

Lewis Hamilton a félicité son coéquipier pour sa pole et confié "avoir souffert" avec sa voiture tout au long des essais et des qualifications. Il a souligné que les Ferrari affichaient une vitesse supérieure en ligne droite par rapport aux Mercedes mais que celles-ci se rattrapaient dans les virages.

Quant à Vettel, il n'a pu que constater la supériorité des monoplaces à l'étoile depuis le début des essais et des qualifications mais a espéré "un bon jour" pour la course dimanche.

- Bévue pour Red Bull et Haas -

Les Red Bull de Max Verstappen et de Pierre Gasly ainsi que les Haas de Romain Grosjean et de Kevin Magnussen ont loupé le coche en ne passant pas à temps sous le drapeau à damier marquant la fin de la séance et n'ont pu en conséquence améliorer leurs positions avec un dernier tour chronométré. Cela a provoqué un échange en termes très fleuris entre le jeune Néerlandais, actuellement 3e au championnat, et les responsables de son équipe à qui il reprochait cette bévue.

Les Red Bull ont toutefois pu conserver les 5e (Verstappen) et 6e (Gasly) places mais les Renault de Daniel Ricciardo et de Nico Hülkenberg se sont emparées des 7e et 8e places devant les Haas de Magnussen en Grosjean.

A noter que le pilote thaïlandais Alexander Albon (Toro Rosso), victime d'une impressionnante sortie de route dans la 3e séance d'essais libres samedi, n'a pas pu participer aux essais qualificatifs, sa voiture étant trop endommagée. Il prendra toutefois le départ dimanche en dernière ligne tout comme l'Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) qui lui aussi n'a pu participer aux qualifications en raison de problèmes mécaniques.

Parmi les écuries qui ont marqué une baisse de forme à Shanghai figurent les McLaren qui n'ont pu faire mieux que les 14e et 15e temps, Carlos Sainz Jr précédant Lando Norris.

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point) a été éliminé dès la Q3 et partira en 16e position alors que son coéquipier, le Mexicain Sergio Perez, partira lui en 12e position.

Une autre déception est Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) qui ne pointe qu'en 13e position, les monoplaces au trèfle ayant connu des essais et des qualifications difficiles.

Quant aux Williams de George Russell et de Robert Kubica, elles ne doivent qu'aux problèmes rencontrés par Alexander Albon et Antonio Giovinazzi de ne pas partir en dernière ligne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.