Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle en Indonésie : Joko Widodo donné gagnant

Présidentielle en Indonésie : Joko Widodo donné gagnant
Taille du texte Aa Aa

192 millions d'Indonésiens étaient appelés aux urnes, ce mercredi, pour élire le président du premier pays musulman au monde en nombre d'habitants.

Widodo donné gagnant

Selon les premières estimations de trois instituts de sondages publiées une heure après la fermeture des bureaux de vote, c'est le président sortantJoko Widodo qui est donné gagnant.

Un musulman modéré élu en 2014, sur la promesse de moderniser les infrastructures du pays. Mais son bilan économique est jugé mitigé.

Face à lui, Prabowo Subianto. Un ex-général qui veut diriger le pays avec une plus grande poigne. Il s'est assuré du soutien des groupes islamistes.

Les derniers sondages avant le scrutin donnaient l'avantage au président sortant, avec une dizaine de points d'avance face à son adversaire.

Deux candidats, deux visions de l'Indonésie

Joko Widodo a fait campagne sur son bilan de construction d'infrastructures, dont la première ligne de métro de Jakarta ouverte opportunément en mars.

Mais pour les ONG, son action sur les droits de l'Homme n'a pas été à la hauteur des attentes suscitées par celui qui était décrit comme un "Obama indonésien" lors de son arrivée au pouvoir.

Le président sortant a choisi le prédicateur islamiste conservateur Ma'ruf Amin pour être son candidat à la vice-présidence.

Une stratégie destinée à donner des gages à l'électorat musulman conservateur, que les deux camps ont tenté de séduire au cours de la campagne.

L'ancien général Prabowo Subianto s'est de son côté rapproché des groupes islamiques les plus radicaux et a promu une hausse des dépenses de défense et de sécurité.

Sur le plan économique, il vante une politique protectionniste "Indonesia first" inspirée de Donald Trump.

Round 2

Il y a 5 ans, l'affiche électorale était la même. Le président Widodo avait remporté l'élection de justesse devant l'ex-général, qui avait contesté les résultats en justice avant de finalement s'incliner.

L'opposition a promis de contester les résultats en cas de fraudes et a même évoqué des manifestations.

L'élection est toujours un défi logistique, dans cet archipel de 17 000 îles. Et d'autant plus cette fois-ci.

Les élections législatives et locales étaient organisées le même jour, avec 245 000 candidats qui se présentaient pour les 24 000 sièges, que comptent les parlements régionaux et locaux du pays.