Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La rougeole est bel et bien de retour, les Etats-Unis particulièrement impactés

La rougeole est bel et bien de retour, les Etats-Unis particulièrement impactés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Elle devait avoir été éliminée pourtant, la rougeole est bel et bien de retour. Les Etats-Unis voient les cas se multiplier encore et encore. A l'heure actuelle, près de 700 personnes ont été contaminées par l'épidémie qui persiste. Un nombre très inquiétant puisque la rougeole avait été officiellement éliminée du pays en 2000.

Bien qu'une vingtaine d'Etats du pays soient particulièrement impactés, celui de New-York (390 cas comptabilisés mercredi dernier) et Washington (199 cas répertoriés le 22 avril) sont les principales victimes de ce retour en trombe du virus.

Un manque de vaccination qui peut être fatal

Néanmoins, les Etats-Unis ne sont pas les seuls à être touchés. Le monde entier doit, actuellement, faire face à une résurgence du virus. Les organismes de santé s'inquiètent notamment du manque de vaccination des populations et notamment des enfants. D'après des chiffres publiés mercredi par l'Unicef, les Etats-Unis sont, parmi les pays développés, celui qui compte le plus d'enfants non vaccinés contre la maladie, passant même devant la France et le Royaume-Uni.

Toujours selon l'organisation, dans le monde, environ 169 millions d'enfants de moins d'un an n'auraient pas reçu de vaccin entre 2010 et 2017. Bien que les campagnes de vaccination se multiplient pour faire face à l'épidémie, des pays enregistrent encore un nombre inquiétant d'enfants non-vaccinés. Le Nigeria, l'Inde et le Pakistan comptabilisent le plus grand nombre d'enfants non-immunisés face au virus.