DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de France: Tuchel se méfie des "courageux" Rennais

Coupe de France: Tuchel se méfie des "courageux" Rennais
Taille du texte Aa Aa

L'entraîneur du PSG Thomas Tuchel se méfie de Rennes, un adversaire "courageux" et à "l'état d'esprit très offensif" qu'il défie samedi en finale de Coupe de France.

Son homologue rennais Julien Stéphan compte lui sur la "magie" de l'épreuve et espère un "supplément d'âme" de son équipe pour déjouer les pronostics.

. "50% de chance" de gagner

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG): "Ils ont mérité d'être ici, ils ont gagné à Lyon (en demi-finale de Coupe de France, NDLR), ils ont fait des bons matches contre Arsenal et le Betis en Ligue Europa. Contre nous au Parc des princes ils ont été très courageux, ils ont fait un pressing très haut, ont eu beaucoup de possession du ballon".

Marquinhos (défenseur du PSG): "Etre favori ou pas, ça se joue pas à grand-chose, c'est vraiment le terrain qui va compter. Il ne faut pas qu'on pense à qui est le favori. Le match est là, il y a 50% de chances pour chaque équipe de gagner. Hatem Ben Arfa? Lui on le connait bien (sourire), c'est un des joueurs les plus importants de l'équipe de Rennes. Mais il faut voir les choses collectivement."

Julien Stéphan (entraîneur de Rennes): "On est en position d'outsider mais la magie de la Coupe de France, c'est que par moments les petits peuvent battre les gros. Ca semble déséquilibré au départ mais on va tout mettre en oeuvre pour faire la plus grande performance possible. Dans ce type de rencontre, il faut un supplément d'âme, il faut aller chercher des ressources lointaines en termes d'intensité car ces matches vont plus vite que les autres et les erreurs se payent cash."

. Neymar, un revenant d'attaque?

Tuchel: Aligner des joueurs qui reviennent de blessure, "c'est toujours dangereux,mais peut-être que demain ce sera le moment de prendre des risques parce que c'est une finale. On a beaucoup de joueurs qui ont été blessés qui sont maintenant avec nous. Comme entraîneur je dois réfléchir à 90 minutes minimum, peut-être 120. On ne peut pas commencer avec beaucoup de joueurs qui ne sont pas capables de jouer 90 minutes. Je prendrai la décision aujourd'hui après l'entraînement."

Marquinhos: Neymar, "c'est un joueur très important pour l'équipe, le club, un joueur d'extrême qualité. Il revient d'une longue blessure et on est tous heureux de l'avoir sur le terrain."

. Finale perdue, saison manquée?

Marquinhos: "Oui je crois. Il nous restait deux objectifs à aller chercher, ç'a été fait avec le championnat. Maintenant il nous reste une finale à jouer, elle est là devant nous. Il faut se concentrer sur ce match-là et faire le bilan après, voir ce qui a été positif, négatif, les erreurs que l'on a faites, ce qu'on peut construire pour s'améliorer la prochaine saison."

Tuchel: "Posez moi la question demain soir! Ce sera plus facile pour moi de répondre. C'est un match très important pour le club et pour moi aussi personnellement. C'était notre objectif d'être champion de France et de gagner des Coupes. C'est un grand match, un grand titre. Maintenant je pense seulement à ce match, c'est pas le moment pour un bilan. Si tu gagnes une Ligue des champions ou pas, c'est différent. Si tu gagnes une Coupe de France, c'est différent."

Benjamin André (capitaine de Rennes): "En tant que joueur, je ne peux pas vous dire que finir la saison sans rien gagner ce serait une bonne chose. J'ai très envie de la gagner, aussi parce que cela nous donne un ticket pour la Coupe d'Europe et que quand tu en as joué une, tu as envie d'y regoûter."

. "Ramener la Coupe aux supporters"

Stéphan: "Ils nous ont déjà permis cette année de nous galvaniser dans différents matches, on sait encore qu'on pourra compter sur eux demain et on est convaincu que ce sera une aide très précieuse tout au long de la rencontre."

André: "C'est ma cinquième année à Rennes et dès le départ j'en ai entendu parler (de cette absence de titre majeur depuis 1971). Il n'y a pas de pression supplémentaire, juste une grosse envie de ramener cela à nos supporters, à notre ville qui le méritent. Faire quatre finales en aussi peu de temps (dix ans), ce n'est pas anodin. L'esprit de cette Coupe, c'est exactement celui qu'ont les supporters au quotidien."

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.