PUBLICITÉ

Au Soudan, les civils vont participer au pouvoir

Au Soudan, les civils vont participer au pouvoir
Tous droits réservés Reuters
Tous droits réservés Reuters
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une percée majeure dans ce pays de la Corne de l'Afrique. Un accord a été trouvé entre militaires et meneurs de la contestation pour participer ensemble à un conseil de transition.

PUBLICITÉ

Une percée majeure dans la crise au Soudan. Les meneurs de la contestation et l'armée au pouvoir sont tombés d'accord pour former un Conseil conjoint entre civils et militaires. Et cela, deux semaines après la destitution du président Omar el-Béchir, arrêté par l'armée. Il était au pouvoir depuis près de trois décennies.

"Nous devons considérer la période de transition non comme une période de gouvernance. C'est une période de réconciliation, de reconstruction, de réhabilitation. Nous recherchons un cabinet qualifié, un gouvernement qualifié, qui peut résoudre les problèmes plutôt que de mettre en place de nouvelles politiques."

Pour autant, les milliers de manifestants qui réclamaient le transfert du pouvoir aux civils ne sont pas prêts de décamper. Ils veulent maintenir la pression tant que ne sera pas connue la composition précise du Conseil de transition.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Soudanais mobilisés pour obtenir un gouvernement civil

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

La guerre au Soudan risque d'engendrer "plus grande crise de la faim au monde", selon l'ONU