Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L1: Lille et Marseille sous pression, Frappart dans l'histoire

L1: Lille et Marseille sous pression, Frappart dans l'histoire
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le deuxième Lille, qui reçoit Nîmes, et Marseille, en quête du podium face à Nantes, poursuivent dimanche leur sprint final sans filet de sécurité, lors de la 34e journée qui verra aussi pour la première fois une femme, Stéphanie Frappart, arbitre centrale d’un match de Ligue 1.

. Lille, gagner avant Lyon

Dans le Nord, ce n’est pas encore le moment de sortir les tongs: Lyon (3e, 62 pts), revenu à trois points après son succès à Bordeaux vendredi (3-2), continue de cavaler derrière le Losc (2e, 65 pts), virtuel détenteur de la dernière place pour la phase de poules de la Ligue des champions.

Les coéquipiers de Nicolas Pepe doivent battre Nîmes (15h00) pour reprendre de l’avance, à une semaine de la rencontre cruciale au Parc OL, dans l’antre de leur poursuivant aux dents longues.

“L’objectif est de tout faire pour gagner (dimanche). J’ai banni toute remarque sur notre déplacement à Lyon. (La victoire contre Nîmes) est notre seul objectif aujourd’hui”, a déclaré l’entraîneur des Dogues Christophe Galtier, cité par le compte Twitter du club.

. Marseille, gagner avant Lyon

Marseille (5e, 54 pts) a retrouvé des ambitions en remportant ses deux derniers matches. Il lui faut entretenir cette dynamique pour espérer terminer sur le podium sous peine d’acter une saison décevante.

L’OM compte sur le retour de suspension de son attaquant vedette Mario Balotelli pour battre Nantes (21h00), étape obligatoire vers la troisième place que les Phocéens rêvent de chiper à leurs rivaux lyonnais le 12 mai, lors de leur confrontation, toujours très animée, au Vélodrome.

Mais un club peut jouer les trouble-fêtes: Saint-Etienne (4e, 56 pts) dispose d’une meilleure dynamique (4 victoires sur les 5 derniers matches), avant de recevoir Toulouse (17h00), qui pourrait l’emmener jusqu’en Europe.

“J’ai dit aux joueurs que la saison était bonne mais qu’elle pourrait être très bonne ou exceptionnelle en fonction de nos derniers résultats, a déclaré l’entraîneur des Verts Jean-Louis Gasset, cité sur les réseaux sociaux du club. La volonté de finir en beauté est là.”

. Stéphanie Frappart dans l’histoire

Au stade de la Licorne, l’horizon dépassera le cadre du classement: pour la première fois, une femme, Stéphanie Frappart, sera l’arbitre centrale d’un match de L1, à l’occasion d’Amiens-Strasbourg (15h00).

La trentenaire (35 ans), la seule femme à occuper ces fonctions dans le foot masculin professionnel en France, officie depuis 2014 en L2. Sa promotion entre dans le cadre de sa “préparation” pour la Coupe du monde féminine dans l’Hexagone qui débutera le 7 juin, où elle sera également au sifflet, a expliqué mercredi la Fédération (FFF).

. Caen-Dijon, sommet de la peur

Victorieux lors de la dernière journée, Caen (19e, 26 pts) et Dijon (18e, 28 pts) se cramponnent à la place de barragiste pour éviter l’avalanche qui conduit à la Ligue 2. Les deux mal classés, séparés par deux points d‘écart, s’affrontent dimanche (15h00) dans un sommet de la peur qui fera mal au perdant.

“Un match à ne pas perdre? Oui, c’est surtout un match à gagner”, a assuré le coach bourguignon Antoine Kombouaré. “C’est un gros tournant. Nous avons cinq matches pour remonter en Ligue 1!”, lui a répondu en écho le Normand Rolland Courbis, conseiller de l’entraîneur caennais Fabien Mercadal.

Derrière, la lanterne rouge Guingamp (20e, 24 pts) espère grappiller des points à Nice (15h00) avant un nouveau choc pour le maintien, contre Caen samedi prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.