Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

PSG: la Coupe est pleine, des changements à prévoir

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Tuchel critiqué, Neymar chahuté, Mbappé expulsé… Le Paris SG connaît sa pire saison depuis l’arrivée des Qatariens en 2011, après une nouvelle humiliation, samedi en finale de la Coupe de France contre Rennes (2-2 a.p., 6-5 aux t.a.b.), qui appelle à de profonds changements cet été.

. Tuchel, l’heure de la remise en question

“Je veux continuer”, a assuré après la défaite l’entraîneur Thomas Tuchel. Son bilan plaide pourtant contre lui: sa première saison sur le banc restera comme celle des désastres en Ligue des champions et en coupes nationales, de l’incroyable raté en championnat d’Eric Maxim Choupo-Moting qu’il a fait venir, et de la gestion hasardeuse du cas Rabiot.

La bonne étoile qui l’accompagnait depuis son arrivée a été aspirée dans un trou noir en 2019, aussi puissant que les blessures de cadres, dont Neymar, ont été nombreuses.

“Les résultats sont là, et nous ne sommes pas satisfaits”, a admis l’Allemand qui se sent “responsable” de ce nouvel échec. Contre Rennes, son coaching n’a pas réanimé le jeu de son équipe, entre la sortie d’Angel Di Maria (75e) et l’entrée tardive d’Edinson Cavani (91e).

Sous contrat jusqu’en 2020, Tuchel aurait prolongé d’une saison supplémentaire selon plusieurs médias, sans que l’information ait été confirmée par l’intéressé ou le club.

. “Besoin d’oreilles, pas d’une bouche”

Il y a parfois de beaux perdants et il y a le Paris SG, qui a étalé une grande nervosité au cours du match, et même après. Durant la nuit, une vidéo de Neymar, agacé, donnant un coup à un spectateur qui le provoquait a fait le tour des réseaux sociaux.

Plus tôt, Kylian Mbappé a récolté un carton rouge direct (118e) en mettant une semelle sur un genou d’un défenseur breton. Presnel Kimpembe a aussi fait preuve de fébrilité, en marquant le but contre son camp qui a relancé les Rennais (40e).

Problème de préparation? De leaders? Neymar a souligné un manque de cohésion du groupe. “On doit être plus des hommes dans le vestiaire, plus unis”, a déclaré le Brésilien, le seul à être passé en zone mixte. “Ce que je vois, c’est qu’il y a des jeunes qui ont besoin d’oreilles, et non d’une bouche. Ils doivent plus écouter. Un joueur expérimenté parle, et ils répondent. L’entraîneur parle, et ils répondent”.

“Quand j’ai commencé, j’ai beaucoup écouté. Ils doivent suivre cette voie-là”, a-t-il poursuivi.

“Nous sommes fragiles” mentalement, a reconnu Tuchel. “Je suis surpris, vraiment surpris, car c’est le moment de prendre ses responsabilités, de montrer la qualité. Nous ne sommes pas attentifs.”

. Le grand ménage à tous les étages

La claque reçue contre Rennes appelle à une réaction forte durant le mercato d‘été. Quelle structure adopter, quels joueurs conserver, la question à plusieurs dizaines de millions d’euros est posée au président Nasser Al-Khelaïfi, que le Rennais Hatem Ben Arfa, ancien paria du PSG, a personnellement impliqué dans cet échec.

“Il faut toujours respecter l’humain. Quand tu ne le respectes pas, à un moment donné, tu le payes. Un jour, Adrien Rabiot va revenir avec une équipe et il va leur faire mal parce que c’est la vie”, a déclaré “HBA” qui était en conflit avec le dirigeant.

La gestion du président parisien a également été ciblé par Véronique Rabiot, agent et mère d’Adrien Rabiot, banni de l’effectif comme l’a été Ben Arfa durant son passage (2016-2018).

“Le président (Nasser Al-Khelaïfi) a pris une décision totalement injuste, tout le monde le sait. Et en faisant cela, il a instillé un poison dans son équipe, qui a fait son oeuvre ces cinq dernières mois. Il a lui-même morcelé son équipe parce qu’il a oublié la dimension humaine justement”, a-t-elle déclaré à l’AFP.

Comme Al-Khelaïfi et Tuchel, le directeur sportif Antero Henrique a aussi perdu beaucoup de crédit, déjà écorné par ses relations tendues avec l’entraîneur.

Sur le terrain, Dani Alves, Gianluigi Buffon, Thiago Silva, Edinson Cavani, Layvin Kurzawa et Thomas Meunier arrivent tous à un moment charnière de leur contrat. La presse a évoqué l’arrivée du milieu espagnol Ander Herrera, mais le fair-play financier contraint le club à rester sur la retenue niveau dépenses. L‘été va être long.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.