Un 1er mai sous haute-surveillance à Paris

Un 1er mai sous haute-surveillance à Paris
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La préfecture de police de la capitale a interdit l'ouverture de certains commerces. Les autorités craignent de voir se reproduire les débordements incendiaires qui se sont produits à Paris l'an dernier. Emmanuel Macron demande une réponse "extrêmement ferme" face aux "black blocs".

PUBLICITÉ

Des commerçants qui se barricadent comme un samedi...Avant les manifestations du 1er mai; la préfecture de police de Paris a pris un arrêté ordonnant aux boutiques et restaurants se trouvant sur le parcours du cortège intersyndical de ne pas ouvrir ce mercredi. Tous devront conserver stores baissés, dans une capitale sous haute surveillance.

Eviter de revoir les images de destruction

Les autorités ne veulent pas revoir les images de l’an dernier lorsqu’un fast food avait été incendié par des black blocs, infiltrés dans la manifestation... En conseil des ministres, Emmanuel Macron a réclamé "une réponse extrêmement ferme" face à ces groupes en cas de violences. Le Ministère de l'Intérieur, qui dit redouter cette année la présence de 1000 à 2000 activistes radicaux, à prévu de mobiliser 7 400 policiers et gendarmes

Des mesures draconiennes alors que cette année des Gilets jaunes ont prévu de se joindre au mouvement syndical pour la fête des travailleurs. A Paris, l’appel à manifester lancé par la CGT-FO-Sud-Solidaires et la FSU prévoit de relier Montparnasse à Place d’Italie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les médaillés olympiques de Paris porteront un petit bout de la Tour Eiffel

Les Parisiens disent oui au triplement des tarifs de stationnement pour les SUV

A Paris, un mini référendum pour ou contre les SUV jugés trop polluants