Les parlements finlandais et espagnol, les plus féminisés d’Europe

Les parlements finlandais et espagnol, les plus féminisés d’Europe
Tous droits réservés
Pedro Sanchez partecipa ad una riunione con i membri del partito: Cristina Narbona, Adriana Lastra e Carmen Calvo, nel quartier generale del Psoe il giorno dopo le elezioni - REUTERS/Juan Medina
Taille du texte Aa Aa

Grâce aux Espagnols et aux Finlandais, la féminisation des institutions politiques progresse en Europe. Ces deux pays, où des élections législatives ont eu lieu le mois dernier, se sont en effet dotés d’assemblées où la place des femmes est la plus importante d’Europe. Si le seuil de 50% n’est pas encore atteint, la Finlande, qui décroche la palme, s’en rapproche avec 47% de députées. L’Espagne s’octroie la seconde place avec 46,8% de femmes siégeant dorénavant au Congrès des députés, la chambre basse du parlement.

Avec 164 députées sur 350 (soit 26 de plus que la législature précédente), le Congrès espagnol est le plus féminisé de l'histoire du pays. Les femmes représentent donc 46,8% des élus de la nouvelle assemblée. Le PSOE, qui a remporté les élections du 28 avril dernier, est la formation politique où les femmes sont les plus représentées avec 64 femmes sur 123 députés, soit 52%. Les femmes sont aussi majoritaires au Parti populaire, puisque la formation conservatrice compte 34 femmes sur ses 66 députés, soit 51,5%. La collision emmenée par Podemos, qui a fait de l'égalité entre les sexes l'un de ses thèmes majeurs, se classe en troisième position avec 47,6% de femmes parmi ses députés (20 sur 42).

La représentation des femmes dans l'hémicycle espagnol se situe désormais à la deuxième place en Europe, dépassant l'ancien champion en la matière, la Suède, où ce pourcentage est de 46,1% (161 femmes sur 349 membres du Riksdag). La Finlande, après le scrutin organisé le 14 avril dernier - là aussi remporté par une formation de gauche, le Parti social-démocrate - , est donc devenue le pays d'Europe où les femmes sont les plus représentées dans les rangs parlementaires, avec 94 femmes sur 200 élus, soit 47%.

Le seuil de 50% de députées n'est atteint dans aucun pays européen. Ainsi en France, la part des femmes à l'Assemblée nationale est de 38,8 %, avec 224 femmes sur 577 députés. Au niveau du continent, la moyenne s'établit à 31%. Enfin au parlement européen, la part des femmes est de 36,1 % avec 271 eurodéputées sur les 751 élus.

Au niveau mondial la tendance est à la hausse selon la Banque mondiale. Si la représentation des femmes a fortement progressé au cours des trente dernières années, le chemin est encore long puisque la moyenne à l'échelle de notre planète reste inférieure à 24%. Et en la matière, les États-Unis font encore moins bien avec 23,5 %.