DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Union européenne : un sommet pour les "derniers arrivants"

Union européenne : un sommet pour les "derniers arrivants"
Taille du texte Aa Aa

Un sommet européen pour les derniers arrivants. Il a eu lieu à Varsovie en Pologne, et a réuni les dirigeants de Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque, Slovaquie et Slovénie, Bulgarie et Roumanie, et Croatie, la petite dernière, arrivée en 2014.

A l'occasion des quinze ans de l'adhésion de dix d'entre eux à l'Union européenne, ces pays veulent continuer de se faire entendre, mais le président polonais reconnaît les avantages européens : "L'adhésion à l'Union européenne a changé de nombreux domaines de notre vie. C'est devenu un défi pour nous, mais cela nous a également apporté de nombreux avantages. L'ouverture des frontières a donné aux Polonais de nouvelles opportunités. De nombreuses entreprises polonaises ont connu le succès en Europe, tandis que la Pologne a changé grâce aux fonds européens bien utilisés".

Fonctionnement de la zone Schengen, "trou" de la TVA non perçue, protectionnisme des pays d'Europe occidentale : les dirigeants présents au Sommet veulent gagner du poids, à un mois des élections.

Petite ombre au tableau néanmoins, le vice président finlandais de la Commission Européenne, Jyrki Katainen, invité au sommet de Vrasovie, a tenu à rappeler à la Pologne qu'elle devait cesser de considérer l'Union Européenne comme une "vache à lait".