Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L1: Saint-Etienne enfonce Monaco et peut rêver de Ligue des champions

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Saint-Etienne a effectué un grand pas vers l’Europe et peut même rêver de Ligue des champions grâce à sa victoire dimanche à Monaco (3-2) qui ne compte plus que trois points d’avance sur Caen, barragiste.

Le résultat de ce match à fort enjeu aura certainement une lourde incidence au terme de l’exercice. Car Saint-Etienne (62 pts) compte désormais sept points d’avance sur Montpellier, cinquième et premier non-européen. Les Verts peuvent même ambitionner une place en Ligue des champions.

“On va garder la même humilité, prévient Jean-Louis Gasset. On reçoit deux fois (Montpellier et Nice, ndlr). On sait que notre public va nous pousser pour ces deux véritables finales à Geoffroy-Guichard.”

Monaco, pour sa part, a encore dilapidé une partie de son avance sur les trois équipes actuellement dans la zone rouge. Après une excellente première période, l‘équipe de Leonardo Jardim s’est complétement délitée. Elle n’a plus que trois points d’avance sur Caen. Et deux matches à l’extérieur à venir…

“Oui, mais cette saison, Monaco est meilleur à l’extérieur qu‘à la maison”, assure le technicie portugais.

La rencontre a été à la hauteur de l’enjeu: âpre, dure mais également ponctuée de geste de haut niveau, comme l’enchaînement “amortie en pleine course-reprise en demi-volée” victorieux de Gelson Martins (1-0, 18e), à la suite d’une belle ouverture de Jemerson.

- Gasset: “On jouait trop mal” /p>

Le buteur portugais, prêté par l’Atlético Madrid fin janvier et auteur de débuts tonitruants en L1, était moins en réussite ces dernières semaines.

Il a inscrit son 4e but en L1 alors que l’attitude de Stéphane Ruffier, le gardien stéphanois, est suspecte, puisqu’il regarde passer le ballon comme s’il n‘était pas cadré.

Monaco méritait alors de mener à la pause, tant sa première période a été supérieure à celle des Verts. “On était content de rentrer à 0-1 à la mi-temps, analyse Gasset. Parce qu’on jouait trop mal.”

Tour à tour, Golovin (21e), Falcao (34e) et une tête de Saliba sur son propre poteau (38e) auraient pu donner deux buts d’avance à Monaco.

Au lieu de cela, la suite a été cauchemardesque. D’abord, Subasic s’est blessé à la cuisse gauche sur une sortie anodine avant la pause. Il a laissé sa place à l’inexpérimenté Seydou Sy. Ensuite, Gasset a décidé d’attaquer. Il a fait rentrer Nordin (46e) puis Beric (55e), passant ainsi en 4-4-2. Le Verts, dès lors, poussaient.

Monaco a eu pourtant une nouvelle opportunité de 2-0 mais la tête de Glik s’est écrasée sur la barre transversale. Et Naldo a “vendangé” dans la foulée (54e).

Cabella veut “un Chaudron en folie” –

La suite ? Des Verts chanceux, puis sur un nuage… Un centre de Cabella a été détourné dans ses buts par Ballo-Touré (1-1, 59e).

“Tout ça, c’est peut-être la chance qu’on n’a pas eue en début de saison qui nous sourit, annonce Yann M’Vila. Mais après on a fait deux exploits.”

Car, Cabella excellent en cette fin de saison, a exécuté une volée magistrale qui a donné l’avantage aux siens (1-2, 71e). “J’ai dit qu’il fallait que je m‘énerve un peu, sourit-il. L‘équipe a besoin de moi. Je ne lacherai rien jusqu‘à la fin. Pour atteindre mes objectifs et amener mon équipe où je le veux.”

Dans sa loge, le Prince Albert n’en revenait pas. Et il était un peu plus abattu lorsque Nordin, de la tête, offrait la victoire et certainement l’Europe au peuple vert, venu en nombre à Louis-II (3-1, 80e).

La réduction de l‘écart par Vinicius (3-2, 90+2) était anecdotique: Monaco est de nouveau très malade. “C’est la vie, le sport. Maintenir, il faut garder la tête froide, lance Jardim. Tout sera difficile, on le sait très bien.”

Quant aux Verts, ils sont tout en joie. Et pensent à Montpellier vendredi. “Ce sera un gros match, conclut Cabella. On attend un Chaudron en folie. Si on continue comme ça, ça va le faire.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.