Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Transfert de mineurs: la Fifa rejette l'appel de Chelsea, toujours interdit de recrutement

Transfert de mineurs: la Fifa rejette l'appel de Chelsea, toujours interdit de recrutement
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Fifa a partiellement rejeté mercredi l’appel de Chelsea, interdit de recrutement pour les deux prochains mercatos pour avoir enfreint la réglementation sur les transferts internationaux de joueurs mineurs, et ne pourra donc pas recruter jusqu’au 31 janvier 2020.

Conséquence directe, Chelsea ne pourra pas se montrer actif sur le marché des transferts cet été, qui débute le 11 juin pour l’Angleterre.

Cette sanction est un gros coup dur pour le club, dont la star Eden Hazard a déjà manifesté plusieurs fois ses envies de départ. Si l’international belge quitte bel et bien Londres, il ne pourra tout simplement pas être remplacé cet été ou l’hiver prochain.

Zinédine Zidane, de retour sur le banc du Real Madrid depuis la mi-mars, a récemment indiqué qu’il a “toujours apprécié” le Belge, “un joueur fantastique”.

Le club dispose de 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute juridiction sportive basée à Lausanne, ce qui pourrait permettre de retarder l’application de la sanction si “une requête d’effet suspensif motivée” est accordée par le TAS.

“Pour toutes les équipes masculines, l’interdiction de recruter de nouveaux joueurs, tant sur le plan national qu’international, pour les deux prochaines périodes de transfert est confirmée par la Commission d’appel de la Fifa”, a expliqué l’instance dans un communiqué. L’amende à l’encontre de Chelsea de 600.000 francs suisses (525.000 euros) est également confirmée.

- Précédents Barça, Atlético et Real –

La Fifa a en revanche levé l’interdiction concernant les joueurs de moins de 16 ans qui ne relèvent pas de l’article 19 du règlement du statut et du transfert des joueurs. Celui-ci interdit tout transfert international d’un joueur avant ses 18 ans, avec certaines exceptions (parents déménageant pour des raisons étrangères au football, transfert au sein de l’Union européenne pour des joueurs âgés de 16 à 18 ans).

Selon la Fifa, Chelsea a enfreint la règlementation pour 29 joueurs mineurs.

La presse anglaise avait dévoilé dès septembre 2017 l’existence d’une enquête visant les Blues. Le Guardian avait enquêté quelques mois plus tard sur le cas de l’attaquant burkinabè Bertrand Traoré, actuellement à l’Olympique lyonnais.

Alors que Chelsea prétend avoir enregistré son transfert après ses 18 ans en 2014, le Guardian avait cité un match en équipe de jeunes contre Arsenal dès l‘âge de 16 ans, en octobre 2011. Mediapart, dans ses Football Leaks, avait ensuite affirmé que Traoré avait été transféré dès 2011 en provenance de l’Association Jeunes Espoirs de Bobo-Dioulasso (AJEB), au Burkina Faso, contre 400.000 livres sterling (459.000 euros aujourd’hui), pendant que Chelsea évoquait une simple “option”.

La Fifa a déjà sanctionné d’autres clubs par le passé pour les mêmes raisons: en 2014, Barcelone avait été interdit de recrutement pour deux mercatos, en 2016, l’Atlético Madrid et le Real Madrid avaient écopé de la même peine.

Si le Real avait obtenu du TAS une sanction réduite (et déjà purgée lors d’un mercato d’hiver), l’Atlético avait pour sa part vu son interdiction de transfert maintenue jusqu’en janvier 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.