Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Burkina : 2 soldats français tués, 4 otages libérés

Les deux soldats français tués dans le nord du Burkina
Les deux soldats français tués dans le nord du Burkina -
Tous droits réservés
archives
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Deux soldats français ont été tués lors d'une opération militaire menée dans le nord du Burkina Faso.

Cette intervention a permis la libération de quatre otages, dont les deux français kidnappés il y a dix jours dans le nord du Bénin. Les deux autres otages libérés sont une Américaine et une Sud-Coréenne.

Dans son communiqué, le ministère de la Défense précise que l'opération a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, et que les deux militaires tués faisaient partie des forces spéciales de l'opération Barkhane, cette force anti-terroriste déployée dans le Sahel.

Les autorités françaises ajoutent que l'intervention militaire avait été menée avec le soutien des Etats-Unis, du Burkina Faso et du Bénin.

Quatre ravisseurs ont été tués pendant cette opération, selon l'état-major français, qui ne donne pas d'indication sur l'identité du groupe preneur d'otages. Deux terroristes ont réussi à prendre la fuite, toujours selon l'état-major.

L'opération se serait passée, entre Ouagadougou et la frontière malienne, dans la région de Ouahigouya (nord du Burkina)

Le message adressé aux bandits et aux terroristes est clair : ceux qui s'attaquent à la France et aux Français savent que nous n'économiserons aucun effort pour les traquer, pour les trouver, pour les neutraliser. Jamais nous n'abandonnons nos concitoyens.
Nous continuerons à apporter aux soldats des pays du Sahel, le soutien dont ils ont besoin afin qu'ils puissent assurer la sécurité de leurs propres pays.
Florence Parly
Ministre française des Armées

L'enlèvement des deux touristes au Bénin

C'est précisément dans ce pays, le Bénin, que les deux touristes français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, avaient été enlevés le 1er mai. Ils visitaient le Parc de la Pendjari dans le nord du Bénin. Leur guide avait été retrouvé mort quelques jours plus tard. Et leur véhicule avait été localisé dans l'est du Burkina.

Assez rapidement, les spécialistes ont émis l'hypothèse d'un enlèvement par des groupes armés ou djihadistes. Ils sont sévissent d'ordinaire plus au nord, mais leur zone d'influence semble désormais s'étendre.

Réactions à Paris et à Ouagadougou

Le président français Emmanuel Macron accueillera samedi les deux ex-otages français, ainsi que l'ex-otage sud-coréenne, libérés au Burkina Faso dans la nuit de jeudi à vendredi, à leur retour en France, prévu à Villacoublay, samedi à 17H00, a annoncé l'Elysée.

En début de semaine prochaine, le chef de l'État présidera aux Invalides une cérémonie d'hommage national aux deux commandos marine tués dans l'opération de libération des otages, a ajouté la présidence.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a salué sur twitter la libération dans son pays de quatre otages dont deux Français, par les forces spéciales françaises, au cours d'une "intervention militaire conjointe".

- avec agences -