Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le cargo saoudien, empêché d'atteindre Le Havre, attend dans le port de Santander

Le cargo saoudien, empêché d'atteindre Le Havre, attend dans le port de Santander
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Tôt ce matin, le Bahri Yanbu est arrivé dans le port de Santander, en Espagne. Le cargo saoudien est resté deux jours au large du Havre, sans pouvoir s'approcher de la ville du nord de la France, où il était supposé embarquer des armes françaises à destination de l'Arabie saoudite.

Le cargo géant de 220 m n'a pas pu embarquer "huit canons de type Caesar", selon le site d'investigation Disclose, empêché par des associations qui estiment que les armes pourraient être utilisées contre des civils au Yémen. Selon le gouvernement français, il n'y a pourtant pas de livraisons de Caesar en cours.

Et Paris qui reconnait vendre des armes à Ryad affirme régulièrement qu'elles ne sont utilisées que de manière défensive et "pas sur la ligne de front".

Le site Disclose dément, s'appuyant sur une note de la Direction du renseignement militaire indiquant que "48 canons Caesar produits par l'industriel français Nexter appuient les troupes loyalistes, épaulées par les forces armées saoudiennes, dans leur progression en territoire yéménite".

Les ONG qui estimaient que les armes mettaient en danger les Yéménites ont été déboutées par la justice française.

Depuis 2015 l'Arabie saoudite, à la tête d'une coalition, mène une guerre au Yémen contre les rebelles houthis, soutenus par l'Iran. Une guerre oubliée, dont on ne connaît pas le nombre de morts, victimes de la famine ou du conflit.