"Actes de sabotage" : l'Iran et les Etats-Unis s'accusent de faire monter la pression

"Actes de sabotage" : l'Iran et les Etats-Unis s'accusent de faire monter la pression
Taille du texte Aa Aa

C'était dimanche dans le golfe arabo-persique. Quatre navires (deux pétroliers saoudiens, un norvégien et un cargo émirati) étaient la cible de mystérieux "actes de sabotage"

Pas de victimes, à déplorer. Aucune revendication.

Mais cela contribue à accroitre la tension dans une zone déjà en ébullition.

A Washington, on lance une mise en garde à l'Iran.

Si on nous attaque, nous interviendrons militairement. Nous ne cherchons pas à nous battre avec le régime iranien. La balle est dans leur camp. Nous les avons mis en garde contre les erreurs de jugement.
Nous voulons vraiment les décourager, c'est ce que le président a très clairement exprimé. Donc nous concentrons nos efforts sur la diplomatie.
Brian Hook
Emissaire américain pour l'Iran

En déplacement en Inde, ce mardi, le ministre iranien des Affaires étrangères s'est exprimé sur cette affaire de sabotage. Et de critiquer l'attitude des États-Unis au Moyen-Orient.

Nous avons parlé (avec mon homologue indien) des politiques que certains jusqu'au-boutistes, à Washington et dans la région, tentent de faire imposer.
Nous avons exprimé notre inquiétude quant aux activités suspicieuses et aux sabotages qui ont eu lieu dans notre région.
Nous avions déjà prévu le fait qu'ils se livrent à ce genre d'activités pour faire monter la tension d'un cran.
Mohammad Javad Zarif
Ministre iranien des Affaires étrangères

Ce mardi, le guide suprême iranien a affirmé qu'"il n'y aurait pas de guerre" avec les États-Unis. Selon lui, la passe d'armes actuelle vise à tester la détermination de chacun. "Et nous sommes bien déterminés à résister à l'Amérique", a-t-il ajouté.

- avec agences -