Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Donald Trump pour un système d'immigration légale "au mérite"

Donald Trump pour un système d'immigration légale "au mérite"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des activistes ont manifesté sur la colline du Capitole pour exhorter les élus américains à ne pas abandonner les demandeurs d'asile.... Ils affirment que l'adoption de la nouvelle réforme de l'immigration du président américain Donald Trump détruirait l'espoir des personnes fuyant des situations catastrophiques.

La jeune élue démocrate de la chambre des représentants Ilhan Omar, originaire de Somalie, qui est aussi l'une des deux premières femmes musulmanes élues au Congrès américain, s'est joint à la manifestation :

"Nous ne pouvons pas tourner le dos aux demandeurs d'asile en ce moment. C'est assez dévastateur d'entendre la façon dont Trump parle de personnes qui ne font que rechercher une nouvelle vie, qui veulent repartir de zéro, et fuient des situations dévastatrices. J'ai été l'une d'elle. Et je suis très reconnaissante d'avoir eu l'opportunité de venir dans un pays comme les Etats-Unis."
Ilhan Omar
élue démocrate

L'adoption de cette réforme s'annonce délicate au congrès. Mais Trump souhaiterait que le système d'immigration légale aux Etats-Unis sélectionne les étrangers sur la base de leur "mérite" et non plus en raison de leurs liens familiaux. Selon son plan, les immigrés recevront des points s'ils ont des compétences spécifiques, une offre d'emploi, un haut niveau d'éducation ou un projet de création d'entreprises. Ils devront par ailleurs être "financièrement indépendants", "apprendre à parler anglais" et "passer un examen civique" avant d'être admis sur le sol américain.

"Seulement 12 % des immigrants légaux sont sélectionnés d'après leur mérite ou leur compétence. Dans des pays comme le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, ce nombre est proche de 60 % voir 70 % ou 75 % dan s certains cas."
Donald Trump
Président américain

Quant aux migrants illégaux, Trump ne renonce pas à ses mesures répressives. Plus de 100 000 personnes ont été interpellés à la frontière avec le Mexique en mars et en avril.

Ici, au Texas, ces migrants dorment par terre et installent des auvents de fortune avec des couvertures réfléchissantes pour se protéger du soleil. La température au sol était d'environ 32 ° lorsque ces photos ont été prises à la mi-journée...