DERNIERE MINUTE

Roland-Garros: une "motivation supplémentaire" pour Djokovic

Le Serbe Novak Djokovic lors du tournoi de Rome le 19 mai 2019
Le Serbe Novak Djokovic lors du tournoi de Rome le 19 mai 2019 -
Tous droits réservés
Tiziana FABI
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le N.1 mondial Novak Djokovic ressent une “motivation supplémentaire” pour Roland-Garros, qui débute dimanche, à l’idée d’avoir l’occasion de détenir les quatre titres du Grand Chelem en même temps, a-t-il déclaré en conférence de presse vendredi.

“J’ai connu deux semaines fantastiques à Madrid (titre) et à Rome (finale). C‘était une super préparation pour ce qui arrive ici. Roland-Garros est le tournoi pour lequel je me préparais ces derniers mois, je voulais atteindre mon meilleur niveau et je veux jouer mon meilleur tennis dans ce tournoi”, a insisté Djokovic.

“Pour moi, il y a une motivation supplémentaire à gagner Roland-Garros du fait de l’opportunité de détenir les quatre titres du Grand Chelem, quelque chose que j’ai déjà fait il y a trois ans, ce qui évidemment me permet de croire que je peux le refaire”, a prévenu le joueur serbe.

“Djoko”, sacré une seule fois Porte d’Auteuil, en 2016, laisse toutefois volontiers le statut de favori N.1 à Rafael Nadal, qui a triomphé onze fois sur la terre battue parisienne.

“Je l’ai déjà dit, il est le principal favori pour le titre. Ce serait injuste de faire de quelqu’un d’autre que lui le favori N.1, il a gagné ce tournoi tellement de fois”, a estimé Djokovic.

“Ca m’est égal d‘être le favori, ce qui m’importe, c’est de me sentir bien et de bien jouer, a martelé Nadal. Ce dont je me préoccupe, c’est d‘être en forme et d‘être compétitif. Après, gagner ou pas dépend de beaucoup de choses.”

Inhabituellement en difficulté au début de la saison sur ocre, précisément battu trois fois coup sur coup en demi-finales, à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid, avant de s’imposer à Rome dimanche dernier, le champion espagnol a expliqué avoir retrouvé les sensations qui lui faisaient défaut.

“Monte-Carlo a été compliqué. Sincèrement, je ne jouais pas particulièrement bien au début de la saison sur terre battue. Ensuite, mon niveau a progressé. Mais les évolutions ne se font pas d’un coup, elle se font par étapes”, a retracé le Majorquin.

“Trois demi-finales, d’accord ce n’est pas incroyable, mais ce n’est pas non plus un désastre”, a-t-il souligné.

“Les sensations que j’ai maintenant sont complètement différentes (du début de la saison sur ocre). Mon énergie intérieure et la manière dont je bouge, dont je frappe, sont très différentes”, a expliqué “Rafa”, qui jouera son premier tour lundi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.