Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: Labit rejoint l'encadrement du XV de France dès juillet

Rugby: Labit rejoint l'encadrement du XV de France dès juillet
Taille du texte Aa Aa

L’actuel entraîneur des arrières du Racing 92 Laurent Labit, futur adjoint de Fabien Galthié à la tête du XV de France, intégrera l’encadrement des Bleus dès juillet en vue de la Coupe du monde à l’automne, a indiqué mardi la Fédération (FFR).

“J’ai demandé à Laurent Labit de venir compléter le staff du XV de France Masculin en prévision de la Coupe du Monde”, a déclaré l’actuel sélectionneur Jacques Brunel dans un communiqué de la FFR.

Le président de la Fédération Bernard Laporte avait pourtant affirmé fin avril que Labit n’intègrerait l’encadrement qu’une fois le Mondial terminé. “Il n’en a jamais été question pour 2019”, avait-il déclaré.

- Echange avec Doussy /p>

Mais la nomination de Philippe Doussy, actuel entraîneur des skills des Bleus, comme adjoint au… Racing, dont l’encadrement a été réorganisé après l’annonce fin avril du départ de Labit, a libéré une place.

Labit rejoint un staff des Bleus déjà chamboulé par les arrivées de Galthié, nommé adjoint avant de succéder à Brunel en tant que sélectionneur, et du préparateur physique Thibault Giroud, à quatre mois du Mondial japonais (20 septembre – 2 novembre).

“Je vais intervenir sur l’attaque avec Fabien Galthié, sur le jeu de ligne avec Jean-Baptiste Elissalde, qui restera le responsable des trois-quarts”, a déclaré Labit.

La position d’Elissalde semble pourtant bien fragilisée avec les arrivées de Galthié, chargé de “l’animation collective”, et de Labit, plus expérimenté que lui après 15 années passées à diriger Montauban, Castres et le Racing.

Avec Labit, c’est donc un staff renouvelé à moitié qui donnera le 18 juin une liste de 37 noms en vue de la préparation estivale. Si les adjoints Sébastien Bruno (avants), Julien Bonnaire (touche) et Elissalde “gardent leurs prérogatives”, comme l’a soutenu Brunel, l’influence du duo Galthié-Labit devrait vite se faire ressentir.

“Jacques Brunel m’a demandé de rejoindre l’encadrement du XV de France à partir du 1er juillet pour pouvoir faire profiter l‘équipe de mon expérience”, a justifié Labit, qui avait déjà été contacté par Brunel lors de la prise de poste de ce dernier fin 2017, mais avait alors décliné l’offre.

Retrouvailles entre Columérins –

Galthié et Labit sont restés proches depuis l‘époque où ils jouaient ensemble à Colomiers, un club qu’ils ont mené en finale de Coupe d’Europe en 1999… avec Brunel comme entraîneur.

Après un Tournoi des six nations très décevant des Bleus (4e), Brunel avait été publiquement incité par Laporte à ouvrir son staff en vue de l‘échéance japonaise. Enrôler deux de ses ex-joueurs est un compromis idéal pour le Gersois.

Laporte doit toujours officialiser la nomination de Galthié et de ses adjoints – Labit, William Servat (avants), Karim Ghezzal (touche) et très probablement l’Anglais Shaun Edwards (défense) – pour le cycle 2019-2023, qui culminera avec la Coupe du monde organisée en France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.