Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Inculper Trump n'aurait pas été légal, dit le procureur Mueller

Inculper Trump n'aurait pas été légal, dit le procureur Mueller
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le procureur spécial Robert Mueller a affirmé mercredi, dans sa première déclaration publique sur l’enquête russe, que l’inculpation de Donald Trump n‘était “pas une option” légale malgré les éléments concourant aux soupçons d’entrave à la justice visant le président américain.

“Si nous avions eu la conviction que le président n’avait clairement pas commis un délit, nous l’aurions dit”, a assuré M. Mueller, qui a mené pendant 22 mois son enquête ultra-sensible à l’abri des regards.

“Un président ne peut être poursuivi pour une infraction fédérale tant qu’il est en fonction. C’est anticonstitutionnel”, a justifié M. Mueller lors de cette allocution d’une dizaine de minutes.

L’ancien chef du FBI a également indiqué qu’il ne jugeait pas “approprié” de témoigner au Congrès, malgré le souhait des démocrates de l’entendre sur son enquête.

Fin mars, il a rendu ses conclusions dans un document de plus de 400 pages, qui a été publié le 18 avril sous une version expurgée de nombreuses données présentées comme confidentielles.

Il en a résumé mercredi la principale conclusion par ces mots: Il y a eu des “efforts multiples et systématiques d’interférer dans notre élection” présidentielle en 2016.

Mais le procureur Mueller, tout en confirmant l’existence de “nombreux liens” entre la Russie et des membres de l‘équipe de campagne du candidat républicain, a estimé ne pas avoir de preuves d’une quelconque entente entre les deux parties.

M. Mueller, 74 ans, a par ailleurs annoncé qu’il démissionnait des services du ministère de la Justice, pour retourner à la vie privée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.