Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Les enfants d'Hébron, cibles légitimes pour l'armée israélienne"

"Les enfants d'Hébron, cibles légitimes pour l'armée israélienne"
Taille du texte Aa Aa

En marge d'une édition d'Aid Zone consacrée à l'éducation des enfants palestiniens d'Hébron mise à mal par le conflit israélo-palestinien, nous interrogeons un vétéran de l'armée israélienne qui dénonce les atteintes commises par l'armée israélienne aux droits des enfants dans cette ville de Cisjordanie.

En Cisjordanie et en particulier à Hébron, les enfants palestiniens sont fréquemment arrêtés par l'armée israélienne. Fin mars, environ deux cents mineurs palestiniens étaient détenus dans les prisons d'Israël.

Achiya Schatz, ancien sergent de Tsahal a rejoint Breaking the Silence (Brisons le silence), une ONG de vétérans qui milite contre l'occupation. Il nous explique comment souvent, les soldats israéliens bafouent les droits des enfants à Hébron.

"La loi militaire israélienne s'applique"

"Les enfants sont pour eux, des cibles légitimes : on arrête des enfants," souligne le jeune homme. "D'après la loi militaire, quand vous avez deux enfants - un Palestinien et un colon - disons de l'âge de 12 ans - qui se lancent des pierres l'un sur l'autre, le colon - selon la loi civile israélienne - ne sera pas jugé, mais l'enfant palestinien est sous le coup de la loi militaire et s'il a 11 ou 12 ans, il sera jugé, il est susceptible de devoir répondre de ses actes même si ce n'est qu'un enfant, parce qu'il sera vu comme une menace potentielle ou une menace à la sécurité," s'indigne-t-il.

"Des enfants en prison avec des terroristes"

Puis il précise : "Donc il sera jugé par un tribunal militaire en ayant des droits très réduits : on ne le traitera pas comme une personne, mais comme une menace potentielle en tant que membre d'une population occupée, à la différence du colon israélien."

"L'armée israélienne n'est pas là pour la population occupée, mais pour veiller à la sécurité des colons," insiste Achiya Schatz. _"Elle doit simplement s'assurer qu'il n'y a aucune menace pour la sécurité et c'est pour cela que vous avez de très jeunes enfants en prison aux côtés de terroristes,"_ dénonce-t-il.

D'après la loi militaire, des mineurs âgés d'à peine 12 ans peuvent être arrêtés. La plupart d'entre eux sont poursuivis pour avoir jeté des pierres. Des faits pour lesquels ils sont habituellement condamnés à plusieurs mois, voire à deux ans de prison, la peine maximale encourue étant de vingt années de détention.