This content is not available in your region

Italie : l'ultimatum du président du conseil, face aux querelles Salvini - Di Maio

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy
euronews_icons_loading
Italie : l'ultimatum du président du conseil, face aux querelles Salvini - Di Maio

En Italie, le président du Conseil brandit la menace d'une démission face aux dissensions qui minent la coalition gouvernementale, composée de la Ligue de Matteo Salvini et du mouvement 5 étoiles (M5S) de Luigi Di Maio.

Lors d'une conférence de presse ce lundi à Rome, Giuseppe Conte a mis les deux chefs de partis, ses deux vice-présidents du Conseil, face à leur responsabilité.

« Je demande à chacune des deux forces politiques de faire un choix, et de me dire si elles ont l'intention de suivre encore le contrat de gouvernement, a-t-il lancé. Si ce n'est pas le cas, alors je remettrai mon mandat entre les mains du président de la République. »

Le chef du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio, a déjà répondu à l'appel de Giuseppe Conte, indiquant qu'il était loyal et qu'il entendait rapidement se mettre au travail. Problème : ce parti anti-système a perdu de son aura dans l'électorat, s'il on s'en tient aux dernières élections européennes, et il n'apparaît plus en position de force dans la majorité.

A l'inverse, la Ligue de Matteo Salvini semble avoir le vent en poupe, au regard de son succès aux européennes. Le chef de ce parti d'extrême droite a, lui aussi, répondu à Giuseppe Conte, en indiquant qu'il pouvait compter sur la Ligue pour "aller de l'avant".

Reste à savoir si ces déclarations constituent des garanties suffisantes pour le chef du gouvernement.

- avec agences -