DERNIERE MINUTE

Le centre-gauche à la tête du Danemark avec Mette Frederiksen

Le centre-gauche à la tête du Danemark avec Mette Frederiksen
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Danemark a choisi l'alternance ! Les sociaux-démocrates ont remporté les législatives après 4 années passées dans l'opposition.

Et c'est Mette Frederiksen, énergique quadra plusieurs fois ministre, qui devrait prendre la tête d'un gouvernement minoritaire, avec le soutien au parlement des forces politiques du bloc de gauche. A 41 ans, elle pourrait devenir la plus jeune première ministre à gouverner :

"Vous avez choisi une nouvelle majorité et un nouveau cap pour le Danemark", a-t-elle lancé à ses supporteurs.

Défense de l'état-providence et immigration ont dominé la campagne électorale. Mette Frederiksen a promis d'augmenter la dépense publique, de stopper les coupes budgétaires dans la santé et l'éducation notamment. Mais elle est bien consciente de l'importance de l'environnement et a salué "la première élection climatique" du pays.

"Je suis certaine que ce parti social démocrate a une meilleure politique climatique" a expliqué une étudiante, définitivement convaincu d'avoir fait le bon choix.

Le premier ministre sortant Lars Lokke Rasmussen devrait annoncer la démission de son gouvernement ce jeudi après la défaite du Parti libéral. Déchiré, car les libéraux ont malgré tout réalisé un bon score :

"Le parti a progressé dans l'électorat, c'est même la plus grande progression jamais vue pour un parti au pouvoir, mais c'est un résultat doux-amer car le bloc bleu, la droite est collectivement plus faible."

Plus faible car l'extrême droite a subi une raclée électorale. Depuis près de 20 ans, le Parti populaire danois était la force charnière de l'échiquier politique danois. Il offrait son soutien aux gouvernements de droite tout en dictant sa très stricte politique migratoire.

Boudé par les électeurs, il va perdre la moitié de ses députés au parlement. Désormais cette rigueur migratoire est de toutes façons également prônée par les sociaux-démocrates danois.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.