Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Moldavie s'enlise dans la crise

La Moldavie s'enlise dans la crise
Taille du texte Aa Aa

La Moldavie s'enlise dans la crise politique. Le président Igor Dodon a été démis de ses fonctions par la cour constitutionnelle dimanche. Cette même cour qui vendredi avait estimé que le parlement devait être dissous et de nouvelles élections organisées. Or samedi, Igor Dodon n'a pas suivi cet avis et a même composé un nouveau gouvernement basé sur une alliance inédite entre son parti socialiste et l'alliance pro-européenne de Maïa Sandu.

Mais dimanche, à la demande du Parti démocrate, la cour constitutionnelle a donc choisi de l'évincer et de nommer Pavel Filip, jusque-là Premier Ministre, président en exercice.

Pavel Filip a aussitôt signé les décrets de dissolution du Parlement dimanche et convoqué de nouvelles élections, elles devraient être organisées le 6 septembre prochain.

La coalition entre Dodon et Sandu visait à mettre fin à la crise politique dans laquelle est enlisée le pays depuis les législatives de février mais aussi et surtout à éloigner du pouvoir l'oligarque Vlad Plahotniuc. Samedi, le Parlement avait ainsi adopté une résolution comparant la Moldavie à un "état en captivité", le texte appelant, je cite, "au retour de la démocratie dans un pays qui se vautre dans la corruption".