Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le virus Ebola fait une deuxième victime en Ouganda et inquiète les autorités

Le virus Ebola fait une deuxième victime en Ouganda et inquiète les autorités
Taille du texte Aa Aa

En Ouganda, une deuxième personne est morte du virus Ebola. Il s'agit de la grand-mère du jeune garçon contaminé qui est décédé, dans la nuit de mardi à mercredi dernier. Les deux victimes s'étaient rendues précédemment en République démocratique du Congo (RDC) avec leur famille afin d'assister à des obsèques. De retour en Ouganda, les membres de la famille ont été placés en quarantaine après que certains aient déclaré des symptômes typiques du virus.

La RDC connaît une épidémie massive depuis août 2018, le virus a déjà fait 1 390 morts. Le pays partageant sa frontière est avec l'Ouganda, ce dernier s'inquiète de la propagation d'Ebola. Selon le Dr. Ruth Jane Aceng, Ministre ougandaise de la Santé :

Nous avons plus de 2 000 cas confirmés. Ainsi, la probabilité qu'un plus grand nombre de cas passent de la RDC à l'Ouganda est très élevée. Ainsi, en plus des cas que nous avons déjà dans le pays, beaucoup d'autres pourraient arriver.

D'après l'Organisation Mondiale de la Santé, 4 700 membres du personnel médical ougandais ont déjà reçu un vaccin expérimental. Ce dernier va également être distribué aux agents de santé ayant été en contact avec la famille des deux victimes. Pour prévenir davantage les risques de contamination, les autorités ougandaises ont interdit les rassemblements dans le district de Kasese, partie du pays où l'épidémie du virus mortel Ebola a été déclarée.