DERNIERE MINUTE

Mondial-2019: "très concentrée", Diacre "n'arrive pas" à voir l'engouement autour des Bleues

Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Profiter de la Coupe du monde, très sincèrement, c’est compliqué. Je suis très concentrée. On n’arrive pas à voir l’engouement qui se passe autour”, a raconté la sélectionneuse des Bleues Corinne Diacre dimanche, à la veille du dernier match de poule, contre le Nigeria.

Q: Comment abordez-vous le match contre le Nigeria, alors que la France est déjà qualifiée pour les 8es?

R: “L’objectif, c’est d’aller chercher la première place. Même si un match nul suffit, l’idée sera d’aller chercher une victoire. C’est toujours bon pour la confiance. On souhaite également se rattraper un petit peu par rapport à notre prestation (vicoire 2-1 contre la Norvège, NDLR) qui était un peu moins probante que contre la Corée (du Sud, 4-0). Même si, malgré tout, on a su gagner ce match, même dans la difficulté. L’idée, c’est de continuer sur la même lancée”.

Q: Allez-vous faire tourner ?

R: “Oui, il y aura quelques changements. Maintenant, on ne va pas changer toute l‘équipe non plus. Comme l’objectif est d’aller chercher une troisième victoire, il faut qu’on reste sur la logique qui est la nôtre. Un, deux, trois (changements), je ne sais pas, cinq, six, onze ! (sourire) Je ne vous le dirai pas… L’idée, c’est de rester compétitif”.

Q: Qu’est-ce qui motivera ces changements ?

R: “On prend en compte l‘état de forme des joueuses. Surtout, on pense malgré tout un petit peu à la suite de la compétition, pas très loin, mais tout simplement au 8e de finale puisqu’on est qualifiées”.

Q: Le 8-0 contre le Nigeria en avril 2018 vous donne-t-il un avantage psychologique ?

R: “Le match précédent est très très loin. Le Nigeria a énormément travaillé depuis. Ce sera un match complètement différent, d’autant plus que le Nigeria peut espérer se qualifier. On s’attend vraiment à un match âpre. Pour avoir rencontré le coach au tirage au sort, il m’avait promis que ce serait un match difficile. Maintenant, nous aussi, on a des qualités, à nous de les montrer”.

Q: Pourquoi le public répond-il présent ?

R: “Nous, on est dans notre bulle. On est concentré sur la compétition. Je ne sais pas ce qui motive les gens. En tout cas, on est ravies que les gens puissent trouver intéressant le football que les femmes pratiquent. Nous, on sait ce qu’on est capable de faire, on sait que le football féminin a énormément évolué ces dernières années. Les clubs jouent de plus en plus le jeu, en mettant énormément de moyens, la Fédération aussi. Est-ce que le public se retrouve tout simplement dans les valeurs qu’on véhicule ? Est-ce que ça peut être une explication ? Je ne sais pas, il faut demander aux gens. Mais on ne se plaint pas, c’est sûr”.

Q: Personnellement, profitez-vous de chaque moment de ce Mondial ?

R: “C’est un peu difficile pour moi, parce que j’ai beaucoup de travail. Profiter de la Coupe du monde, très sincèrement, c’est compliqué. Je suis très concentrée, je sais qu’il faut beaucoup travailler en amont pour donner un maximum de solutions aux joueuses et un minimum de questionnements quand elles rentrent sur le terrain. Mon objectif, c’est ça. Ca me prend beaucoup de temps. J’ai envie de dire que c’est quasiment le jour du match où je fais le moins de choses mais c’est difficile aussi parce que je n’ai plus d’emprise. Mais profiter, non. On n’arrive pas à voir l’engouement qui se passe autour. Notre bulle, ce n’est pas une image, on y est vraiment. On aura le temps après de voir ce qu’il s’est passé dans cette compétition. Sachant qu’elle ne sera réussie que si on arrive au 7 juillet (en finale)”.

Q: La DJ du groupe est Griedge Mbock. Avez-vous pu glisser des morceaux dans sa playlist pour vous déhancher ?

R: “Pour ma part, je ne me déhanche pas (rires). Il faut laisser une part de vie commune aux filles, c’est leur truc à elles. J’apprends d’autres choses, c’est aussi bien, ça me permet de connaître un petit peu la musique que peuvent écouter les plus jeunes, c’est toujours intéressant de s’ouvrir”.

Propos recueillis en conférence de presse

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.