EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'arme la plus célèbre de l'histoire de l'art mise aux enchères

L'arme la plus célèbre de l'histoire de l'art mise aux enchères
Tous droits réservés Reuters / CHARLES PLATIAU
Tous droits réservés Reuters / CHARLES PLATIAU
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'arme qui aurait tué le peintre hollandais Vincent Van Gogh sera mise aux enchères le mercredi 19 juin à Paris. Son prix serait estimé entre 40 000 et 60 000 euros.

PUBLICITÉ

C'est probablement l'arme la plus célèbre de l'histoire de l'art, qui sera mise aux enchères le 19 juin prochain à Paris. Le pistolet qui a tué Vincent Van Gogh a été estimé à près de 60 000 euros. L'arme en question a été retrouvée en 1960 dans un champ d'Auvers-sur-Oise.

Le mystère demeure encore sur la cause du décès du peintre hollandais, survenu deux jours après qu'il a été gravement blessé. La cause du suicide a longtemps été privilégiée, mais selon des chercheurs, Vincent Van Gogh aurait été touché accidentellement par deux adolescents, que le peintre n'a pas voulu dénoncer pendant son agonie. Le commissaire-priseur Grégoire Veyres explique ce qui permet d'affirmer que le pistolet est bien celui qui aurait tué le peintre :

Tout d'abord le champ, l'endroit dans lequel cette arme a été retrouvée. deuxièmement le calibre, c'est un 7mm qui correspond à la balle retrouvée dans le corps de Van Gogh, la position de la détente, ouverte, ca veut dire qu'un coup de feu est parti avant que l'arme tombe sur le sol.

Un livre d'Alain Rohan, écrit en 2012, s'efforce de faire la lumière sur le prétendu pistolet suicide. Dans un premier temps, le calibre correspond à celui de la balle que le Dr Paul Gachet a extraite du corps de Van Gogh. L'auteur décrit également les tests techniques et scientifiques qui ont permis d'établir la position de la détente juste avant sa chute sur le sol et affirme qu'elle fut enterrée pendant 50 à 80 ans environ.

La maison de ventes aux enchères française Drouot a déclaré que l'arme en question, un revolver à broche Lefacheux, avait une puissance de feu limitée, expliquant comment la blessure n'avait pas pu tuer Van Gogh immédiatement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une oeuvre du Caravage bientôt aux enchères à Toulouse

No Comment. Inondations massives en Mayenne suite à des pluies torrentielles

Trois adolescents mis en examen pour viol à caractère antisémite