Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Escrime: la Française Vitalis championne d'Europe à l'épée

La Française Coraline Vitalis (g) contre la Polonaise Nelip Ewa lors de la finale à l'épée des Championnats d'Europe, le 21 juin 2018 à Novi Sad (Serbie)
La Française Coraline Vitalis (g) contre la Polonaise Nelip Ewa lors de la finale à l'épée des Championnats d'Europe, le 21 juin 2018 à Novi Sad (Serbie) -
Tous droits réservés
OLIVER BUNIC
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Coraline Vitalis a été sacrée championne d’Europe à l‘épée mercredi à Düsseldorf (Allemagne), devenant la première Française depuis Laura Flessel en 2007 à se parer d’or au niveau continental dans cette arme.

En finale, Vitalis a battu sa compatriote Marie-Florence Candassamy 15 touches à 11, pour une première finale 100% française à l‘épée aux Championnats d’Europe.

Pour leur unique affrontement en compétition avant cette finale, elles qui se côtoient tous les jours à l’entraînement à l’Insep, Vitalis avait pris le meilleur sur Candassamy (15-9). C‘était en 2015 à Rio pour une épreuve de Grand Prix.

Passée toute proche de l‘élimination après les poules (seulement 63e sur 64 qualifiées pour le tableau principal), Vitalis a été impériale dans les rencontres à élimination directe.

Pour se hisser jusqu’en finale, elle a notamment sorti la Roumaine Ana Maria Popescu, championne olympique à Pékin en 2008 et vice-championne olympique par équipes à Rio en 2016, puis l’Ukrainienne Yana Shemyakina, championne olympique à Londres en 2012.

Depuis la retraite internationale de la légende Laura Flessel, double championne olympique en 1996 (individuel et par équipes) après les Jeux de Londres en 2012, les épéistes françaises se sont lentement reconstruites, décrochant notamment par équipes le titre continental en 2017 et 2018.

L’or de Vitalis et l’argent de Candassamy apportent les quatrième et cinquième médailles à la France à ces Championnats d’Europe, après l’argent de la sabreuse Manon Brunet et le bronze pour les fleurettistes Ysaora Thibus et Enzo Lefort.

A mi-course, les Français font presque aussi bien que sur l’ensemble des Championnats d’Europe 2018 à Novi Sad (Serbie) où la France avait récupéré six médailles, deux de chaque métal.

Les épreuves par équipes, cruciales pour la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, se déroulent de jeudi à samedi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.