DERNIERE MINUTE

Trump ouvert à une visite à la Maison Blanche des Toronto Raptors

Justin Trudeau et Donald Trump, le 20 juin 2019 à la Maison Blanche
Justin Trudeau et Donald Trump, le 20 juin 2019 à la Maison Blanche -
Tous droits réservés
MANDEL NGAN
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump n’a pas écarté jeudi l’idée d’inviter à la Maison Blanche les Toronto Raptors, première équipe canadienne de basket-ball à avoir décroché le titre NBA.

“S’ils le souhaitent, nous y réfléchirons”, a déclaré le président américain à l’occasion d’une rencontre dans le Bureau ovale avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

“Ils ont superbement joué. J’ai un peu regardé. Ils ont été vraiment très bons (…) Beaucoup d’autres gens viennent” à la Maison Blanche, a-t-il ajouté en référence aux sportifs régulièrement accueillis à la Maison Blanche.

Une tradition qui a pris une dimension politique depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.

Le manager porto-ricain de l‘équipe de baseball des Boston Red Sox, Alex Cora, a ainsi décliné récemment l’invitation présidentielle, avec trois de ses joueurs noirs.

Les basketteurs des Golden State Warriors, vainqueurs de la NBA en 2017 et 2018, avaient également snobé la traditionnelle réception à la Maison Blanche, tout comme les Philadelphia Eagles après avoir remporté en 2018 le Super Bowl, grande finale de la Ligue nationale de football américain (NFL).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.