"La meute" condamnée pour viol en Espagne : 5 hommes de retour en prison

"La meute" condamnée pour viol en Espagne : 5 hommes de retour en prison
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, les cinq hommes connus sous le nom de "La meute", "La manada", ont été finalement reconnus coupable de viol collectif et condamnés à 15 ans de prison. Un soulagement pour la victime et les associations de défenses des femmes espagnoles.

Ce crime a été commis en juillet 2016 lors des fêtes de la San Firmin à Pampelune. Moins d'un quart d'heure après avoir rencontré une jeune femme d'à peine 18 ans et ivre au moment des faits, les cinq hommes l'avaient violée à plusieurs reprises avant de voler son téléphone et de la laisser à moitié nue. Ils avaient ensuite diffusé les images de leur crime sur un groupe WhatsApp. Parmi les violeurs, un militaire et un garde-civil qui écope de deux ans de prison de plus que les autres pour avoir voler le téléphone de la victime.

La procureure Isabel Rodriguez a fait valoir que les cinq hommes âgés de 24 à 27 ans de "forte stature", avaient tiré avantage de leur supériorité pour commettre ce viol. Elle a expliqué que la victime n'avait pas eu d'autres choix que "d'adopter une attitude de soumission et non de consentement". La cour a donc conclu au viol à l'unanimité.

Cette affaire a été le détonateur d'une mobilisation féministe sans précédent par-delà les Pyrénées. Car en 2018, c'est pour abus sexuel que les cinq hommes avaient été condamnés à 9 ans de prison et non pour viol. Ils avaient même été remis en liberté provisoire en juin, il y a un an.

Depuis, le gouvernement socialiste entend réformer le code pénal pour introduire la notion de consentement sexuel explicite, sur le modèle de la Suède, où tout acte sexuel sans accord clair est considéré comme un viol.