Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les sanctions de Washington pleuvent sur l'Iran

Les sanctions de Washington pleuvent sur l'Iran
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire général de l'ONU s'inquiète de l 'escalade des tensions entre Washington et Téhéran. Alors que l'Iran a abattu un drone américain jeudi, les Etats-Unis ont répliqué avec de nouvelles sanctions et n'écartent pas complètement l'option militaire.

"Tout le monde doit garder ses nerfs" déclare le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. "Il est absolument essentiel d'éviter toute forme d'escalade, le monde ne peut pas se permettre un affrontement majeur dans le Golfe" explique-t-il.

Après l'annulation in extremis par Donald Trump d'une frappe de représailles sur l'Iran, son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton en visite en Israël, garde une posture très offensive.

"Ni l'Iran ni aucun autre acteur hostile ne doit confondre la prudence et la discrétion des États-Unis avec de la faiblesse" indique-t-il. "Des sanctions frappent l'Iran, des sanctions encore plus sévères ont encore frappé cette nuit. L'Iran ne pourra jamais avoir d'armes nucléaires, ni contre les États-Unis ni contre le monde" conclut-il.

Sur Twitter, John Bolton déclare : "Grand rendez-vous aujourd'hui avec le Premier ministre israélien @Netanyahu et la NSA Meir Ben-Shabbat. Nous avons réaffirmé notre priorité commune qui consiste à faire face à l'agression iranienne dans toute la région en maintenant une pression économique maximale" [...]

L’Iran a annoncé dimanche qu'un donr s'était déjà intruduit dans son espace aérien le 26 mai dernier. Il s'agissait, selon Mohamad Javad Zarif, d’un drone d’attaque américain "espion". Dans un message sur Twitter, le ministre iranien des Affaires étrangères a publié une carte de l'itinéraire du drone.

Selon le Washington Post, le président Trump a secrètement autorisé des représailles sous la forme de cyberattaques contre les systèmes de défense iraniens. D'autres sanctions devraient être annoncées lundi.

Washington a appelé ce dimanche "tous les pays à convaincre l'Iran de désamorcer la tension".