EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Drone abattu : les versions de Washington et Téhéran divergent sur le lieu de l'incident

Drone abattu : les versions de Washington et Téhéran divergent sur le lieu de l'incident
Tous droits réservés Eric Harris/U.S. Air Force via Reuters
Tous droits réservés Eric Harris/U.S. Air Force via Reuters
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Drone abattu : Washington assure que le drone était dans l'espace aérien international, Téhéran, qu'il volait dans l'espace aérien iranien. Le tweet du président américain "l'Iran a "fait une énorme erreur", a fait s'envoler les cours du pétrole.

PUBLICITÉ

Un drone américain a été abattu par l'Iran la nuit dernière. Du côté de Washington on assure que le drone était dans l'espace aérien international, côté république islamique, qu'il volait dans l'espace aérien iranien.

Le tweet du président américain affirmant que l'Iran avait "fait une énorme erreur", a fait s'envoler les cours du pétrole. L'incident aurait eu lieu au-dessus du détroit d'Ormuz, point de passage stratégique pour l'approvisionnement mondial de pétrole. La communauté internationale s'inquiète d'une guerre possible, comme le craint aussi Vladimir Poutine : 

_ "Les États-Unis disent qu'ils n'excluent pas le recours à la force. Ceci serait une catastrophe au moins pour la région, mais je pense que pour ceux qui pourraient faire de telles tentatives, les conséquences seraient très tristes aussi."_

La tension entre Washington et Téhéran est extrême, après plusieurs attaques récurrentes contre des pétroliers dans le Golfe depuis plus d'un mois. Elle s'est accentuée à partir du moment où les Etats-Unis ont décidé en mai 2018 de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015, et de rétablir des sanctions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les sanctions de Washington pleuvent sur l'Iran

Deux pétroliers attaqués et incendiés dans le golfe d'Oman

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu