DERNIERE MINUTE

Ligue des nations de volley: la France reste en bonne position pour le Final Six

Taille du texte Aa Aa

Les volleyeurs français restent en bonne position dans la course au Final Six de la Ligue des nations après leur victoire chez le leader, l’Iran 3 à 0 (25-18, 26-24, 25-21), dimanche à Ardabil.

Après ce quatrième et avant-dernier week-end sans faute en Iran, où ils ont aussi battu deux équipes plus modestes, l’Australie et le Portugal, les Bleus sont dans le quatuor de tête avec 9 succès et 3 défaites.

Il faut finir dans les six premiers (ou dans les cinq si les États-Unis, qualifiés en tant qu’organisateurs, sont dans les six) de la phase régulière pour jouer le Final Six à Chicago du 10 au 14 juillet.

Il reste aux Français trois matches, tous très difficiles, à disputer le week-end prochain à Brasilia contre le Brésil, l’Italie et le Canada, pour boucler la première phase.

L‘équipe de Laurent Tillie se sert de cette Ligue des nations, l’ancienne Ligue mondiale que la France a gagnée deux fois en 2015 et 2017, pour préparer les deux objectifs prioritaires de l‘été, le Tournoi de qualification olympique en Pologne mi-août et l’Euro dans l’Hexagone fin septembre.

L’effectif tourne beaucoup, comme ceux des autres nations majeures. Ainsi Earvin Ngapeth, Kevin Tillie ou Jenia Grebennikov n‘étaient pas à Ardabil.

Contre l’Iran, dont c‘était seulement la deuxième défaite, c’est l’attaquant-réceptionneur Trevor Clévenot qui a fini meilleur marqueur avec 15 points.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.