Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Quel bilan pour le "sommet des deux rives" d'Emmanuel Macron ?

Quel bilan pour le "sommet des deux rives" d'Emmanuel Macron ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un "drôle de sommet"... C'est en ces termes qu'Emmanuel Macron a décrit le "sommet des deux rives" de la Méditerranée, qui s'est tenu à Marseille lundi, réunissant les chefs de la diplomatie de cinq pays d'Afrique du Nord (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) et ceux de cinq pays d'Europe occidentale (Portugal, Espagne, France, Italie et Malte).

Un rendez-vous qui a surtout permis à Emmanuel Macron de poser les bases d'un dialogue autour des enjeux géopolitiques du pourtour méditerranéen et d'appeler les chefs d'Etat et de gouvernement de ces dix pays à se réunir pour en parler dans 6 mois.

Le président français, à l'initiative de ce sommet, a dépeint la Méditerranée comme une région en passe d'être "fracassée" par "le symptôme migratoire" et la "lame de fond de l'islam politique" et des "populistes".

Emmanuel Macron s'est dit inquiet du manque de dialogue entre les deux rives sur des sujets aussi majeurs. "Quand je regarde les choses, on ne peut pas avoir des pays du Sud de l'Europe qui se replient les uns sur les autres et se mettent à avoir peur de la Méditerranée, on ne peut pas avoir des pays de la rive sud de cette Méditerranée qui ne se parlent presque parfois plus entre eux", a souligné le président.

Le chef de l'Etat français a également mentionné la "crise politique en Algérie et en Libye", tandis qu'une série de projets ont été présentés ou ratifiés. Parmi ces initiatives : la création d'un réseau d'écoles "de la deuxième chance" dans les pays méditerranéens, pour s'attaquer au problème du chômage des jeunes.