DERNIERE MINUTE

Quarts de finale du Mondial 2019 : comme un goût de Coupe d'Europe

Amandine Henry et Wendie Renard après leur victoire face au Brésil - 23/06/19
Amandine Henry et Wendie Renard après leur victoire face au Brésil - 23/06/19 -
Tous droits réservés
REUTERS/Lucy Nicholson
Taille du texte Aa Aa

Les quarts de finale de la Coupe du monde féminine débutent ce 27 juin. Sur les huit équipes qualifiées, l'Europe est en force avec sept formations. Seuls, les Etats-Unis représentent un autre continent. Présentation des forces en présence.

Norvège - Angleterre : jeudi 27 juin

Reuters

Sans faute pour les "Three Lionesses". L'Angleterre a remporté quatre matches d'affilée. Elles ont battu lors de la phase de groupe, l'Ecosse, l'Argentine, le Japon. Et enfin le Cameroun, en 8e de finale. Les Anglaises ont atteint les demi-finales de deux derniers grands tournois où elles ont participé : la Coupe du monde 2015 et le Championnat d'Europe en 2017. Mais c'est une équipe qui est assez inconstante, capable du meilleur comme du pire.

Reuters

La Norvège ne s'est inclinée que face à la France, future première du groupe A. Les Norvégiennes ont battu le Nigeria et la Corée du Sud pour se qualifier pour les huitièmes de finale, où elles se sont qualifiées aux tirs au but contre l'Australie. La Norvège est l'une des équipes les plus titrées du football féminin. Les Norvégiennes ont remporté la Coupe du monde en 1995. Elle ont été championnes olympiques en 2000 et ont également décroché deux championnats d'Europe en 1987 et 1993. Mais depuis une dizaine d'années, elles peinent à ajouter de nouvelles victoires à leur palmarès. De plus, elles sont privées en France de leur meilleure joueuse, Ada Hegerberg, premier ballon d'or de l'histoire du foot féminin qui a fait l'impasse sur sa sélection nationale.

Sur le papier, la victoire devrait revenir à la Norvège, mais avec ces imprévisibles Anglaises...

France - Etats-Unis : vendredi 28 juin

Reuters

Carton plein pour la France. Les joueuses de Corine Diacre ont remporté toutes leurs rencontres depuis le début de la compétition. Si le premier match contre la Corée du Sud a été une formalité (victoire 4-0), le parcours des Françaises a été plus compliqué par la suite. Elles ont ainsi difficilement battu la Norvège (2-1) et le Nigeria (1-0) lors de la phase de groupe. En 8e de finale, les valeureuses Brésiliennes ont poussé les Bleues en prolongation, où elles ont arraché leur qualification pour le tour suivant grâce au but marqué par leur capitaine Amandine Henry. Si la France se qualifie, elle sera clairement favorite pour remporter, à domicile, sa première Coupe du Monde. Mais leur quart de finale va être difficile, puisque l'ogre américain se dresse sur la route de Wendie Renard et de ses coéquipières.

Reuters

La "Team USA" occupe en effet la première place du classement FIFA. Le maillot des Stars and Stripes est orné de trois étoiles, après leurs victoires en Coupe du monde en 1991, 1999 et 2015. Les Américaines ont également remporté le tournoi olympique à quatre reprises. En France, l'équipe de Jill Ellis avait commencé fort, très fort, en explosant la, certes faible, Thaïlande 13 à 0. Les copies suivantes ont été moins abouties. En 8e de finale, les Américaines ont bataillé pour battre l'Espagne. Elles ont remporté le match à l'arraché, grâce à deux penaltys transformés par l'une des stars de l'équipe, la capitaine Megan Rapinoe.

La dernière confrontation entre les deux équipes s'est soldée par une victoire, en amical en janvier dernier au Havre, de la France sur le score de 3 à 1. Bis repetita ?

Italie - Pays-Bas : samedi 29 juin, 15h

Reuters

Après 20 ans d'absence, l'Italie réalise l'un de ses plus beaux parcours en Coupe du monde. Les Italiennes sont sorties en tête du groupe C. Certes avec le même nombre de point que l'Australie et le Brésil. En 8e de finale, elles ont facilement battu la Chine 2 à 0. Une victoire qui permet à l'Italie de se qualifier en quart de finale pour la deuxième fois de son histoire.

Reuters

Sur sa route, l'Italie trouvera les Pays-Bas, champions d'Europe en titre et premiers de leur groupe avec trois victoires. En 8e de finale les "Oranje" se sont qualifiées aux dépens du Japon (2-1) au terme d'un match au scénario cruel pour les Japonaises. Les Néerlandaises se sont hissées en quart grâce à un doublé de Lieke Martens. Mais son second but, un penalty transformé à la 90e minute après pour une main peu évidente de la capitaine japonaise Saki Kumagai, a tenu du miracle ou du hold-up.

Ce match sera peut-être le plus serré, le plus disputé des quarts de finale. Toutefois, en faisant un tour du côté des bookmakers, les Pays-Bas sont donnés favoris.

Allemagne - Suède : samedi 29 juin, 18h30

Reuters

Dans son groupe B, l'Allemagne a dominé les débats en remportant ses trois matchs. La Mannschaft a ensuite battu le Nigeria en huitièmes de finale. Si les Allemandes dominent largement la scène européenne, avec huit titres, leur parcours en Coupe du monde est plus chaotique : elles ont remporté la Coupe du monde à deux reprises (la dernière fois en 2007), la troisième étoile se donc fait attendre.

Reuters

La Suède s'est classée seconde du groupe F, un groupe dominé par les Etats-Unis, face auxquels elle a perdu 2 à 0. Pour de nombreux observateurs, cette deuxième place n'est pas une mauvaise chose, puisque les Suédoises évitent de jouer les Françaises à domicile. En 8e, la Suède a battu 1 à 0 le Canada, un pays occupant pourtant une meilleure place au classement de la Fifa. En Coupe du monde, les Suédoises ont réalisé leur meilleure performance en 2003, en atteignant la finale. Une finale perdue contre l'Allemagne. Si la Suède espère se venger dimanche, les Allemandes sont les grandes favorites.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.