Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Canicule : gare aux arnaques à la vignette Crit'Air

Canicule : gare aux arnaques à la vignette Crit'Air
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Attention ! Alors que la France est en proie à un épisode de canicule d'une rare intensité, des sites frauduleux ont été mis en ligne pour duper les internautes souhaitant acquérir la vignette Crit'Air. Cet autocollant, à poser sur le pare-brise, permet aux véhicules autorisés de circuler lorsque les autorités d'une agglomération décident d'appliquer la circulation différenciée.

En la matière, le seul site à faire foi est celui mis en place par le gouvernement français : www.certificat-air.gouv.fr. Sur cet espace, après avoir renseigné les caractéristiques du véhicule, à savoir immatriculation et date de mise en circulation, l'opération se solde par un régalement de 3,62€ frais d'envoi compris.

Pour faire face à la canicule, où les fortes chaleurs riment avec pollution à l’ozone, de nombreuses agglomérations françaises ont ainsi mis en place une circulation différenciée. Ce dispositif, récent, n'est pas encore totalement rentré dans les mœurs. De très nombreuses personnes se sont ruées sur le web pour effectuer leur commande après la mise en place de restriction de circulation à Paris, à Lyon ou encore à Marseille.

Et c'est là que se sont glissés de petits malins, dont certains excellent en stratégie de référencement. En effet, certains sites peu scrupuleux proposant le précieux sésame contre la modique somme de 24,50€ arrivent en tête des requêtes du plus célèbre moteur de recherche du web. En scrutant les résultats, au moins une dizaine de sites profitent de l'engouement pour la vignette Crit'Air et appliquent des tarifs bien plus élevés que les 3,62€ réglementaires.

Mais, il y a plus grave. Certaines personnes ont eu, en effet, la mauvaise surprise de voir une série d'opérations frauduleuses sur leur compte après avoir laissé leurs identifiants bancaires sur l'un de ces sites. Seule solution : porter plainte et faire opposition sur sa carte bleue.

Le site officiel du service de délivrance des certificats qualité de l’air met lui aussi en garde contre les arnaques. Les autorités recommandent aux personnes estimant avoir été victime d'une pratique trompeuse de le signaler à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Les arnaques et autres escroqueries en ligne peuvent également être signalées sur la plateforme spécialement développée par les autorités françaises.

Le certificat qualité de l’air est entré en vigueur en 2016. Ce principe repose sur le classement des véhicules en fonction de leurs émissions polluantes. Six classes ont été mises en place, du véhicule moins polluant (électrique ou à hydrogène) au plus polluant, identifiées par des codes couleur et des chiffres. Ce dispositif ne concerne pas uniquement les seuls véhicules immatriculés en France, ceux immatriculés à l'étranger le sont aussi.