La capitaine du Sea-Watch arrêtée après avoir accosté de force à Lampedusa

La capitaine du Sea-Watch arrêtée après avoir accosté de force à Lampedusa
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La capitaine du Sea-Watch arrêtée après avoir accosté de force à Lampedusa. Carola Rackete, 31 ans, a été arrêtée, elle risque 10 ans de prison. Les 40 migrants bloqués à bord depuis 17 jours ont débarqué. Cinq pays européens proposent de les accueillir.

PUBLICITÉ

Elle a 31 ans et risque dix ans de prison pour avoir accosté de force dans la nuit dans le port de Lampedusa. Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch, a été arrêtée par la police italienne sous les cris des militants et des habitants opposés au débarquement des migrants. Carola Rackete et son ONG transportaient une quarantaine de migrants, bloqués à bord du navire humanitaire depuis 17 jours. Le bateau était stationné à un mille en face du petit port de Lampedusa, et la nuit dernière son capitaine a choisi d'accoster, malgré la vedette de police qui l'en empêchait.

Cinq pays européens (France, Allemagne, Portugal, Luxembourg et Finlande) se sont proposés pour accueillir ces réfugiés sauvés au large de la Libye.

Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur d'extrême droite, s'est réjoui de l'arrestation de Carola Rackete, qualifiée d'"hors la loi aux commandes d'un bateau pirate".

Lampedusa est en première ligne de l'arrivée des migrants depuis près de 30 ans, la Ligue de Matteo Salvini a obtenu ici 45% des voix aux élections européennes de mai.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au large de Lampedusa, le "Sea-Watch 3" dans l'attente

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie