Donald Trump / Kim Jong Un : rencontre historique dans la zone démilitarisée

Donald Trump / Kim Jong Un : rencontre historique dans la zone démilitarisée
Tous droits réservés Chung Sung-Jun/Pool via REUTERS
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les leaders américains et nord-coréens doivent se retrouver dans la zone tampon entre les deux Corées, à l'invitation de dernière minute de Donald Trump. Jamais un président américain n'a rencontré à cet endroit un homologue nord-coréen.

PUBLICITÉ

Une poignée de main échangée dans un endroit symbolique : c'est la première fois qu'un président américain rencontre son homologue nord-coréen dans la zone démilitarisée, la fameuse DMZ, no man's land qui sépare les deux Corées. Donald Trump a réussi son pari : Kim Jong Un a accepté son invitation de dernière minute lancée via twitter. Le chef de la Maison Blanche a franchi la limite qui marque la séparation entre les deux Corées dans le village de Panmunjom, où a été signé l'armistice de 1953.  

Donald Trump a déclaré qu'il "inviterait bien" Kim Jong Un à la Maison Blanche.

"C'est un grand jour pour le monde", s'est-il félicité.

Kim Jong Un a déclaré espérer "surmonter les barrières" par ses liens avec Donald Trump. 

"Le fait que les deux pays, en dépit d'une longue relation d'hostilité, aient pu se serrer la main pour la paix à l'endroit qui symbolise la division (...) démontre que le présent est meilleur que le passé", a-t-il déclaré.

Kim Jong Un a ensuite été raccompagné en Corée du Nord par Trump et le président sud-coréen.

La rencontre ne suffira sans doute pas à régler le délicat dossier nucléaire nord-coréen. L'administration Trump exige que Pyongyang renonce définitivement à son programme nucléaire avant d'envisager une levée des sanctions internationales, ce que le Nord refuse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump et Kim en amoureux à Osaka, on y croirait... presque

Trump mécontent des tirs de missiles de Kim

Kim Jong Un ordonne à son armée d'anéantir les Etats-Unis en cas de provocation