EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Législatives en Grèce : Tsipras devancé dans les sondages

Législatives en Grèce : Tsipras devancé dans les sondages
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les derniers sondages, la droite de Nouvelle Démocratie est en tête devant Syriza, le partir du Premier ministre Alexis Tsipras.

PUBLICITÉ

En Grèce, à la veille des élections législatives du 7 juillet, la principale opposition, Nouvelle Démocratie, conserve une nette avance sur le gouvernement de SYRIZA, selon les derniers sondages. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a donné le coup d'envoi de sa campagne en demandant aux électeurs de donner à son gouvernement de gauche la possibilité d'agir "les mains libres.

En dévoilant le programme de Syriza après avoir officiellement demandé la dissolution du Parlement, AlexisTsipras a reconnu la "colère et la fatigue" qui avaient conduit à la défaite écrasante du parti de gauche aux élections du Parlement européen. Il a promis que la création d'emplois et la réduction des impôts seraient les piliers centraux d'un nouveau mandat.

L'ampleur de la défaite de la gauche a été attribuée principalement à la perte du vote de la classe moyenne, frappée par un régime d'impôts élevés au cours des quatre années qui ont suivi l'arrivée au pouvoir d'Alexis Tsipras.

"La société grecque pense que la situation va revenir à la normale. L'état d'esprit et la réalité sociale ont changé. Dans ce nouveau contexte la colère est moindre, et donc le pourcentage de l'extrême-droite d'Aube Dorée a considérablement diminué. Dans ce nouveau contexte, la Grèce doit restaurer la croissance pour reconstruite la classe moyenne, ce qui explique l'avance de Nouvelle Démocratie aux élections européennes ainsi que la victoire attendue aux législatives", explique Kostas Panagopoulos, analyste politique chez "ALCO".

"Selon les récents sondages, la Nouvelle Démocratie a une avance par rapport à SYRIZA et augmente en fait les chances d'éviter le parlement pendu. La participation des électeurs est d'une importance cruciale dans ces élections, car elle affectera définitivement le résultat des élections", explique Maria Karaklioumi, analyste politique pour "Rass".

Outre l'impact de l'abstention sur la différence entre la Nouvelle Démocratie et SYRIZA, un autre élément crucial dans la capacité de l'opposition principale à former un gouvernement sera lequel des trois plus petits partis, l'ancien ministre des Finances Yanis Varoufakis MeRA25, l'aube d'or néo-nazi et la Solution grecque nationaliste d'extrême droite, fera son entrée au Parlement.

Impossible à l'heure actuelle de savoir avec certitude quel sera le sort des petits partis. Selon les instituts de sondages, les électeurs qui les ont soutenus aux européennes sont issus de groupes divers et volatiles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La reconstruction de l'Ukraine au cœur d'un sommet international à Athènes

Grèce : Stefanos Kasselakis, un ancien banquier de Goldman Sachs à la tête de Syriza

Législatives en Grèce : la droite de Kyriakos Mitsotakis largement en tête