Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mesures antipollution : le Grand Paris mis à contribution

Mesures antipollution : le Grand Paris mis à contribution
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Canicule ou pas, certains automobilistes de la métropole du Grand Paris seront dorénavant priés de laisser leur voiture au garage. À compter de ce lundi, les voitures diesel les plus polluantes et les plus anciennes roulant à l'essence sont théoriquement interdites de circulation. Théoriquement car pour l'heure, pas question de verbaliser. C'est une période de pédagogie qui s'instaure dans les 49 communes volontaires autour de la capitale française. 49 communes sur 79, cela fait plus de 5 millions et demi d'habitants et 30 000 véhicules concernés.

Là comme à Paris, c'est le système des vignettes qui s'applique, et ce de manière permanente. En métropole, on débute par les vignettes Crit'Air 5, mais dans la capitale même, cela fait deux ans que les véhicules porteurs de cette vignette sont bannis toute la journée en semaine. Et ce lundi, c'est au tour des Crit'Air 4. Gare aux contrevenants, l'amende est immédiate.

Pour tenter de rallier à leur cause les plus réticents, la municipalité et la métropole invoquent les 6600 décès annuels dus à la pollution de l'air dans le Grand Paris et appellent à recourir aux primes à la conversion pour changer son véhicule.