DERNIERE MINUTE

La déforestation de l'Amazonie a augmenté de 88% en un an

La déforestation de l'Amazonie a augmenté de 88% en un an
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La déforestation de la plus grande forêt tropicale humide du monde a grimpé de plus de 88 % en juin, par rapport au même mois il y a un an. C'est aussi le deuxième mois consécutif de destruction des forêts sous la présidence de Jair Bolsonaro.

La planète perd une partie de ses poumons, c'est le tableau dressé par l'agence spatiale du Brésil. L'Amazonie est en train de brûler et est en pleine crise climatique.

"En ce moment, il y a une sécheresse dans la région de la forêt amazonienne, et pendant ce temps, les accapareurs de terres, les marchands de bois, les envahisseurs de terres publiques, ceux qui coupent la forêt, ceux qui font de l'argent sur la destruction, progressent dans la forêt. C'est pourtant bien maintenant que le gouvernement devrait augmenter le nombre d'inspections. Mais ce que nous voyons, c'est une diminution, une diminution du budget, un président de la république qui lutte contre ces inspecteurs, un ministre de l'Environnement qui les persécute et ne leur permet pas de faire leur travail." explique Marcio Astrini, coordinateur des politiques publiques au sein de l'ONG Greenpeace au Brésil.

En un mois seulement, la forêt amazonienne a perdu 920 km². Mais il semble que les données révélées par l'Institut national brésilien de recherche spatiale ne soient pas alarmantes pour l'exécutif de Jair Bolsonaro, qui a déjà affirmé que ces chiffres ont été manipulés.

La même organisation indique également qu'au total, cette année, plus de 2 270 kilomètres carrés (2 273,6 km²) de forêt ont déjà été abattus, atteignant ainsi le pire record depuis 2016.

Le mois dernier, l'Union Européenne a signé un accord avec le Mercosur obligeant les pays d'Amérique du Sud à atteindre les objectifs climatiques de l'accord de Paris. Mais au Brésil les arbres continuent de tomber. Le pays abrite pourtant 60% de l'Amazonie, cette forêt considérée comme vitale pour la lutte mondiale contre le changement climatique.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.