Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Plus de peur que de mal après un nouveau séisme en Californie

Plus de peur que de mal après un nouveau séisme en Californie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Plus de peur que de mal... cette fois-ci... Un tremblement de terre d'une magnitude de 6,4 sur l'échelle de Richter a secoué la Californie. Bilan : pas de dégâts majeurs et donc seulement des blessés légers. Mais ce séisme, le plus puissant dans la région depuis 1999, a fait resurgir le spectre du "Big One", le séisme le plus redouté dans la région de la faille de San Andrea.

A Pasadena, deux témoins racontent :

"Ce matin, j'étais assis là, en train de m'habiller et tout d'un coup, le lit s'est mis à trembler et j'ai commencé à voir la commode trembler et tout d'un coup, je me suis rendu compte que les murs bougeaient, que tout paraissait ondulé comme si je surfais mais sans eau. Et c'était dingue."

"Je dormais, je me suis réveillée, ma mère me criait dessus. Elle criait "Roxanne !". Et j'étais comme "oh". Je n'avais jamais senti de secousses toutes les fois où il y en a eu ici, c'est la première fois."

REUTERS/David McNew

Le séisme a donc été ressenti dans une vaste zone, alors que l'épicentre se trouvait à 240 km au nord-est de Los Angeles, près de la petite ville de Ridgecrest et d'une base militaire de l'US Navy, une zone désertique où sont notamment testés des bombes et des missiles.

Un responsable de cette base a fait état de fuites d'eau, d'incendies, de fenêtres brisées et chutes d'étagères, de coupures de courants. L'hôpital de la Ridgecrest a été évacué par précaution.