Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Kim Darroch, l'ambassadeur du Royaume-Uni aux États-Unis, démissionne

Kim Darroch à la Maison Blanche, le 27 janvier 2017
Kim Darroch à la Maison Blanche, le 27 janvier 2017 -
Tous droits réservés
REUTERS/Carlos Barria
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Honni de Donald Trump, il a fini par abandonner. Kim Darroch, l'ambassadeur britannique aux États-Unis, a démissionné trois jours après la publication de ses mémos diplomatiques acerbes envers l'administration Trump. Dans une lettre au chef des services diplomatiques, il a dit vouloir couper court aux conjectures sur son sort.

« Kim Darroch a consacré sa vie à servir le Royaume-Uni et il mérite toute notre gratitude. Un bon gouvernement dépend de la capacité de ses fonctionnaires à fournir des conseils francs et entiers. Je veux que tous nos fonctionnaires aient la confiance nécessaire pour le faire. Et j'espère que la chambre des Communes reconnaîtra l'importance de défendre nos valeurs et nos principes, en particulier lorsqu'ils sont soumis à des pressions. »
Theresa May
Première ministre britannique

Outre la Première ministre britannique, le chef de l'opposition travailliste a, lui aussi, rendu hommage au diplomate.

« Je pense que les commentaires dont il a été l'objet étaient profondément injustes et incorrects. Il a rendu un service honorable et de qualité, qu'il convient de remercier. Je pense également que toute la chambre doit s'unir pour déplorer qu'il se soit senti obligé de quitter ses fonctions. »
Jeremy Corbyn
Chef de l'opposition travailliste

Les mémos de Kim Darroch avaient fuité dans la presse britannique dimanche. Il y qualifiait l'administration Trump de « dysfonctionnelle » et « d'inepte ». En retour, Donald Trump avait tweeté ne plus vouloir avoir aucun contact avec l'ambassadeur.