Consigne pour les bouteilles plastiques : que font nos voisins européens ?

Consigne pour les bouteilles plastiques : que font nos voisins européens ?
Par Guillaume Petit
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La France est en retard sur ses voisins. Si plus de la moitié des bouteilles en plastique sont recyclées dans le pays, pour le plastique en général, ce taux n'est que de 26%.

PUBLICITÉ

Quelques dizaines de centimes à l'achat d'une bouteille en plastique que vous récupérez lorsque vous la rapportez, c'est le principe de la consigne, tel qu'elle existait jusque dans les années 90 en France, pour les bouteilles de verre.

Le gouvernement souhaite son retour pour le plastique. Un dispositif qui a déjà été adopté par plusieurs pays européens : la Suède, la Norvège ou encore l'Allemagne. 

En Angleterre, le projet est en débat. Et le gouvernement écossais a récemment fait une proposition similaire.

Le retard français

La France est en retard sur ses voisins. Si plus de la moitié des bouteilles en plastique sont recyclées, pour le plastique en général, ce taux n'est que de 26%. La France fait partie des mauvais élèves aux côtés de la Grèce, de l'Estonie et de la Finlande.

Selon les chiffres d'Eurostat, les pays du nord et de l'est enregistrent des taux supérieurs à 50%. La Lituanie atteint même les 70%.

Pour autant, la consigne ne doit pas apparaître comme la solution miracle pour faire évoluer les comportements. Elle ne concernerait que les bouteilles. Or, c'est bien le reste des emballages en plastique qui pose problème.

Les associations environnementales soulignent aussi la nécessité de s'attaquer à la production de plastique. Car si l'Allemagne recycle beaucoup, elle reste l'un des pays européens qui utilisent le plus de plastique au quotidien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La France et le Royaume-Uni échangent leurs gardes pour les 120 ans de l’Entente cordiale

Roumanie : une alliance de droite pour les élections européennes

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?